Tennis/Table (championnat d’Afrique): L’Algérie termine avec six médailles au total

ALGER – La sélection algérienne de tennis de table a clôturé les 25es Championnats d’Afrique seniors (garçons et filles) organisés à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger), avec une moisson de six médailles (1 argent et 5 bronze).

Avec cette moisson, la sélection nationale a atteint son objectif, en améliorant sa récolte réalisée lors du dernier championnat d’Afrique au Cameroun où elle s’était adjugée trois médailles de bronze.

Et comme à Yaoundé, l’Algérie a réussi, à Alger, à qualifier ses équipes (garçons et filles) au prochain mondial, prévu en 2023 en Afrique du Sud.

La dernière journée des joutes d’Alger, auxquels ont pris part une centaine de pongistes de 28 pays dont l’Algérie, a permis à l’Algérien Mehdi Bouloussa d’offrir la dernière consécration à son pays, à savoir le bronze de l’épreuve du simple, après avoir perdu sa demi-finale face au meilleur égyptien, Omar Assar, classé 15e mondial, sur le score de 4-0 (3-11, 10-12, 6-11 et 8-11). L’Algérien a partagé la médaille de bronze avec le Nigerian Taiwo Mati, éliminé par son compatriote et meilleur africain, Aruna Quadri et vainqueur de l’épreuve devant l’Egyptien Assar.

Avant d’atteindre le cap des demi-finales, le pongiste Mehdi Bouloussa avait écarté en quart de finale, l’Egyptien Mohamed El-Beiali (Egy) 4-0 (11-7, 11-4, 11-8, 11-6), en 8e de finale, le Sénégalais Ibrahima Diaw 4-1 (11-8, 9-11, 11-9, 12-10 et 11-7), et avant cela le Tunisien Wassim Essid 4-0 (11-8, 11-9, 11-8 et 11-4).

Les autres médailles algériennes ont été l’œuvre de pongistes habitués à prendre part à ce genre de rendez-vous et qui « n’ont pas démérité », selon le staff technique national, tout en louant le mérite des autres athlètes qui ont réalisé de bonnes prestations dans un championnat seniors, alors qu’ils font encore partie des catégories juniors, espoirs, voire moins.

Par équipes garçons, le trio Mehdi Bouloussa, Larbi Bouriah et Sami Kherouf a remporté l’argent après avoir été battu en finale par l’Egypte (3-1), alors que dans la même épreuve féminine, l’équipe composée de Katia Kessaci, Lynda Loghraibi et Naseri Malissa s’est contentée de la médaille de bronze, après sa victoire sur Maurice (3-1).

Dans les épreuves doubles, garçons et filles, les pongistes sont également montés sur la 3e marche du podium. Le duo Lynda Loghraibi-Katia Kessaci a perdu sa demi-finale face aux Egyptiennes Alaa Yehia/Hana Goda 1-4 (7-11,6-11, 11-6, 3-11, 5-11) et Mehdi Bouloussa et Larbi Bouriah ont connu le même sort devant les Egyptiens Khalid Assar/Ahmed Saleh 1-4 (12-14, 12-10, 4-11, 5-11, 3-11).

A l’exception des épreuves par équipes, où les règlements prévoient le déroulement des matchs pour désigner les vainqueurs des médailles de bronze qui se qualifient pour les Championnats du monde de l’année d’après, les autres épreuves permettent aux demi-finalistes de prendre les médailles de bronze sans jouer.

La dernière consécration en bronze de l’Algérie est à mettre à l’actif de la jeune Madina Seddiki dans l’épreuve du double mixte/mixte (une nouvelle épreuve qui rassemble deux athlètes de différents pays). Seddiki était coéquipière de la Tunisienne Maram Zoghlami.

Les 25es championnats d’Afrique de tennis de table ont été remportés par l’Egypte qui a raflé, tous les titres, à l’exception de l’épreuve du simple garçons revenue au leader africain, le Nigérian Aruna Quadri.


A lire également