Tébessa : ouverture du premier forum des jeunes d’Algérie

TEBESSA – Le premier forum des jeunes d’Algérie , baptisé « la martyr Dounia Bouhlassa » et consacré au thème de « la citoyenneté et l’accès des jeunes à la politique », a été ouvert samedi à la salle de conférence Abbad Ezzine de Tébessa et abordera pendant trois (3) jours les voies et mécanismes de participation des jeunes algériens à la vie politique.

La cérémonie d’ouverture de la première édition du forum s’est déroulée en présence des ministres des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, de la Jeunesse et des Sports, Abderezzak Sebgag, et du président du Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ), Mustapha Hidaoui, ainsi que plusieurs invités et représentants de la société civile, de la famille révolutionnaire et des autorités locales.

Plus de 350 membres du CSJ , issus de toutes les wilayas du pays en sus de 142 jeunes vacataires de ce conseil et les représentants d’associations et de la société civile de la wilaya de Tébessa ont pris part aux travaux de ce forum devant débattre de plusieurs sujets.

Ce rendez-vous permettra également aux jeunes de s’engager dans la vie politique et de contribuer à la dynamisation du développement sur l’ensemble du territoire national, notamment dans les zones frontalières, ont fait savoir les organisateurs de cet événement.

A l’occasion, M. Mustapha Hidaoui, a indiqué que le CSJ a choisi d’organiser la première rencontre nationale dans la wilaya d’intérieur et frontalière, Tébessa, afin « d’animer la mobilité à travers toutes les régions du pays sur un pied d’égalité et de donner l’opportunité pour tous ».

Les hautes autorités du pays veillent à concrétiser ce principe dans divers domaines, a-t-il précisé, soulignant « la nécessité d’investir dans la jeunesse pour construire la nouvelle Algérie à laquelle nous aspirons tous ».

M. Hidaoui a appelé les jeunes à « tirer les leçons de la Guerre de libération nationale victorieuse et la manière avec laquelle les jeunes de l’époque ont contribué à sa réussite en menant les plus grandes batailles qui ont permis la recouvrement de la souveraineté nationale et d’obtenir l’indépendance, dont nous célébrons le soixantième anniversaire », mettant l’accent sur la nécessité de poursuivre leur parcours.

A cet égard, M. Hidaoui a évoqué la martyr Dounia Bouhlassa, qui s’est sacrifiée pour sauver plus de 60 personnes lors des récents incendies à El Tarf.

Les différents ateliers et communications prévus au programme de ce forum, ainsi que les assises entre les jeunes du conseil et les autorités locales et centrales, constitueront une occasion d’échanges d’expériences et des connaissances dans divers domaines et de soulever les recommandations et suggestions qui contribueront à hisser le rôle des jeunes, a assuré le président du CSJ.

Pour sa part, le wali de Tébessa, Saïd Khalil, a estimé que le Conseil supérieur de la jeunesse constitue un pilier fondamental et un édifice important dans l’Etat des institutions que le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune, œuvre à mettre en place afin de restaurer la confiance entre le citoyen et le responsable et de développer le sens de la citoyenneté et du patriotisme, en sus de renforcer les attitudes des jeunes et de les responsabiliser pour les impliquer dans divers domaines.

Le programme des travaux de ce forum, qui se poursuivront jusqu’à lundi prochain, comprend la présentation de plusieurs communications, l’organisation d’ateliers ouverts et des sorties sur le terrain à l’université Larbi Tebessi, ainsi que des campagnes de reboisement et des sorties touristiques pour connaître les monuments touristiques de la wilaya de Tébessa.

 

 


A lire également