Sondage Viber : 78 % des utilisateurs algériens considèrent la confidentialité numérique comme très importante - Algérie

Sondage Viber : 78 % des utilisateurs algériens considèrent la confidentialité numérique comme très importante

– Pour la deuxième année consécutive et à l’occasion de la Journée mondiale de la confidentialité des données, Viber a mené une enquête pour savoir ce que les utilisateurs pensent de l’identité numérique et de l’importance de protéger la confidentialité de leurs données. L’enquête, à laquelle ont participé plus de 2 700 utilisateurs algériens, a démontré l’importance de la confidentialité des données pour les utilisateurs, 78% des répondants ont confirmé que la confidentialité numérique est importante pour eux. Ce taux est en augmentation par rapport à l’année dernière, ou 72 % des utilisateurs algériens ont déclaré que la confidentialité numérique est très importante. Cela indique une prise de conscience croissante des utilisateurs de l’importance de la protection des données personnelles.

Le cryptage de bout en bout est la fonctionnalité la plus importante pour les utilisateurs lorsqu’ils choisissent une application de messagerie pour communiquer avec leur famille et leurs amis. 66 % des répondants en Algérie ont confirmé que le cryptage de bout en bout, principalement dans les appels et les discussions privés, est la caractéristique la plus importante pour eux, tandis que la réputation de l’application et l’absence de tout signalement de violation de données se classent au second rang avec 13 % des réponses.

Viber, détenue par la société japonaise Rakuten Corporation est l’une des principales applications de messagerie et d’appel gratuites et sécurisées au monde, crypte essentiellement tous les messages et appels privés. Viber offre une autre fonctionnalité de protection de la vie privée qui consiste en des discussions cachées qui ne sont accessibles qu’à l’aide d’un code secret (PIN). Viber fournit également une fonction de disparition des messages où les messages sont auto-détruits après une période de temps spécifiée, pour les cas où les utilisateurs ne veulent pas que le destinataire enregistre leur message.

​​Interrogés sur la possibilité de changer l’application de messagerie en raison de problèmes de confidentialité, 76 % des répondants en Algérie ont confirmé qu’ils pouvaient changer l’application de messagerie par laquelle ils communiquent avec leur famille et leurs amis, car la protection de la vie privée est importante pour eux. Interrogé à la suite de ce sondage, Atanas Raykov, Senior Manager chez Viber, a déclaré : « Cette enquête annuelle que nous menons à l’occasion de la Journée mondiale de la protection des données montre à quel point l’utilisateur est conscient de l’importance de la protection de l’identité numérique. L’enquête montre que la confidentialité des données occupe la première place dans l’esprit de nos utilisateurs à 78 %. C’est également l’une de nos principales préoccupations, et nous continuerons à fournir aux utilisateurs du monde entier une plate-forme de communication sécurisée pour leurs conversations et leurs appels avec un cryptage de bout en bout de pratiquement tous les messages et appels privés. »

À propos de Viber
Rakuten Viber relie les gens les uns aux autres, quels que soient leurs antécédents ou leur emplacement. Notre base d’utilisateurs mondiale peut bénéficier d’une gamme de fonctionnalités telles que des discussions, des appels vidéo, des messages de groupe et des discussions avec des marques et des célébrités. Nous garantissons aux utilisateurs un environnement sûr et libre pour exprimer leurs sentiments et leurs émotions.
Rakuten Viber fait partie de Rakuten Corporation, une société japonaise leader dans le commerce électronique et les services financiers. Rakuten Viber est le canal de communication officiel du FC Barcelone, Viber, c’est également l’application qui héberge de nombreux canaux officiels pour de nombreuses entreprises et organismes tels que l’Organisation mondiale de la santé, le Fonds mondial pour la nature et bien d’autres institutions.


A lire également