Renforcer la prise en charge médicale dans les wilayas du Sud et des hauts plateaux - Algérie

Renforcer la prise en charge médicale dans les wilayas du Sud et des hauts plateaux

Renforcer la prise en charge médicale dans les wilayas du Sud et des hauts plateaux

OUARGLA – Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, a affirmé samedi à Ouargla que l’Etat s’attèle à renforcer et promouvoir les prestations médicales dans les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux.

« L’Etat œuvre à renforcer et promouvoir les prestations médicales dans les wilayas du Sud du pays et des Hauts Plateaux en vue d’assurer une meilleure prise en charge médicale des malades », a souligné M. Miraoui en marge du lancement à la Faculté de médecine du concours sélectif des médecins généralistes des wilayas du Sud pour l’accès aux études médicales spécialisées .

« Ce concours sélectif intervient en application des décisions du gouvernement prises lors de son conseil du mois de juillet dernier concernant la promotion de la prise en charge médicale spécialisée dans les wilayas du Sud du pays et des Hauts Plateaux », a soutenu le ministre.

M.Miraoui a, dans ce cadre, fait état de la levée du gel, au profit de ces wilayas, sur pas moins de 25 projets de réalisation de nouvelles structures de santé, d’une autorisation financière globale de plus de 20 milliards DA, dans le but de promouvoir les prestations médicales dans ces régions.

Il a relevé également que 117 conventions ont été signées cette année dans le cadre des programmes de jumelage inter-hôpitaux du Sud et du Nord du pays portant renforcement de toutes les spécialités médicales confondues, en plus de l’ouverture des pharmacies centrales, la création à Tamanrasset d’un observatoire régional de la santé appelé à prendre en charge les maladies tropicales et d’un centre de recherches et de lutte anti-envenimation scorpionique à Ouargla.

Dans le même ordre d’idées, le ministre a passé en revue les mesures incitatives et les avantages, y compris le service civil, préconisés par l’Etat en direction des praticiens généralistes, notamment ceux exerçant dans les wilayas du Sud, par souci d’améliorer leurs conditions socioprofessionnelles.

La dynamisation des mécanismes d’encouragement de l’investissement privé dans le secteur de la santé dans le Sud et les Hauts Plateaux, la mobilisation des équipes clino-mobiles devant sillonner les régions enclavées et l’acquisition de nouvelles ambulances tout terrain, font partie également des décisions prises par l’Etat, a ajouté M. Miraoui.

Il a, à cette occasion, rendu un grand hommage aux efforts intensifs fournis par le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire (ANP) pour assurer, à la faveur des caravanes itinérantes , des prestations médicalesau profit des populations nomades et des régions enclavées, en sus de la coopération inter-hôpitaux militaires et civils pour offrir des prestations médicales spécialisées au niveau des structures hospitalières du pays.

L’organisation de ce concours d’accès aux études médicales spécialisées qui a enregistré la participation de 450 candidats, ayant remplis les conditions portant plus de cinq ans d’expériences d’exercice et âgés de moins de 40 ans, s’assigne comme objectifs l’amélioration des prestations médicales et la couverture médicale spécialisée permanente au profit des populations du Sud du pays.

Le ministre de la Santé a indiqué que ce concours sélectif vise à ouvrir des opportunités aux praticiens généralistes exerçant dans ces régions d’accéder à de pareilles formations, avant de souligner que ce concours sera organisé annuellement.

Pour ce concours, l’on relève l’ouverture de 198 postes, à raison de 22 postes pour chacune des wilayas d’Adrar, Béchar, Tamanrasset, Ouargla, Illizi, Tindouf, El-Oued, Biskra et Ghardaïa, versés dans les spécialités médicales de la pédiatrie, gynécologie, anesthésie-réanimation, médecine interne, l’imagerie médicale, la chirurgie générale, chirurgie pédiatrique et la chirurgie orthopédique.

Le ministre a, au terme de sa visite de travail dans la wilaya d’Ouargla, inspecté le laboratoire d’immunologie et des recherches scientifiques à la faculté de médecine, Université Kasdi Merbah, où il a écouté des explications des chercheurs et étudiants sur les résultats obtenus.M.

M.Miraoui a, à ce titre, donné des instructions aux responsables de l’université pour réunir tous les moyens nécessaires aux expériences en vue d’encourager la recherche scientifique.


A lire également