Rebigua appelle à la mobilisation derrière l’Algérie « avec son histoire glorieuse et sa nouvelle ère »

Rebigua appelle à la mobilisation derrière l’Algérie

SKIKDA – Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebigua, a affirmé samedi à Skikda que « la fidélité envers le message de la journée nationale du Moudjahid impose de se mobiliser derrière l’Algérie avec son histoire glorieuse et son ère nouvelle ».

Présidant les travaux de deux journées d’étude intitulées « du congrès de Zamen au congrès de la Soummam » tenues au musée régional du moudjahid colonel-Ali-Kafi dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya à l’occasion de la célébration de la journée nationale du Moudjahid, M. Rebigua a indiqué que « la fidélité envers cette grande date impose à tous les enfants et toutes les filles de l’Algérie de s’attacher à l’unité de notre nation en tant qu’axe indispensable à la construction du présent de l’Algérie nouvelle et la préparation de son futur », rappelant que les aïeuls s’étaient hier dressés au côté de la glorieuse Révolution libératrice et de ses institutions et structures.

Le ministre a estimé que le chercheur qui examine la tenue du congrès de Zamen de préparation de l’offensive du 20 août 1955 sous la direction du colonel Zighoud Youcef et celle du congrès de la Soummam le 20 août 1956, thème de cette rencontre organisée conjointement par les deux musées du moudjahid de Skikda et Tizi Ouzou, retrouve les hautes valeurs et dimensions de l’offensive du Nord constantinois et du congrès de la Soummam avec ses outputs.

M. Rebigua a souligné que la glorieuse Révolution algérienne a été avec tous ses évènements et épopées une leçon éloquente exprimant la cohésion du peuple algérien source de la Révolution et ses avant-gardes de l’Armée de libération nationale sur les fronts, estimant que ces évènements sont porteurs de « messages valables pour tous les temps et tous les lieux sur la loyauté exemplaire, la détermination invincible et les sacrifices énormes qui ont conduit vers la liberté et l’indépendance ».

Il a rappelé à ce propos que la stratégie coloniale qui s’est caractérisée par les massacres collectifs, les génocides, les incendies et les destructions en vue d’éteindre la flamme de la Révolution, n’a fait que renforcer davantage la détermination du peuple algérien à combattre jusqu’à la victoire finale, estimant que cela constitue « un message clair aux ennemis de l’Algérie aujourd’hui et aux haineux conspirateurs auteurs de manœuvres basses ».

« Notre pays est fortifié par ses filles, ses fils, son histoire, sa mémoire, les composantes cohérentes de son identité et son unité indivisible », a-t-il affirmé ajoutant que le pays « est aussi fortifié par son esprit de solidarité et d’entraide que nous observons chaque fois ».

Après avoir réitéré ses condoléances aux familles des victimes des incendies qui ont touché ces derniers jours certaines wilayas du pays, le ministre a relevé que la coïncidence de ces incendies avec la célébration de la journée nationale du Moudjahid, a amené les intervenants à s’armer de force et de patience en ces moments difficiles qui consolident l’union et la cohésion entre les enfants du peuple.

Au cours de sa visite de travail dans la wilaya de Skikda, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit a présidé l’inauguration du nouveau cimetière de Chouhada de la commune de Tamalous où les restes de 23 martyrs ont été ré-inhumés, a inauguré à Zamen dans la commune de Bouchtata-Mahmoud une stèle commémorative de la réunion de préparation de l’offensive du 20 août 1955 et a fait une halte devant le bulldozer utilisé par le colonisateur français pour enterrer les Chouhada tombés lors des évènements du 20 août 1955 à Skikda et qui se trouve aujourd’hui au stade de football de cette ville et qui porte comme nom cette grande date dans l’histoire de l’Algérie.

Il s’est également rendu au cimetière des Chouhada de Ramdane Djamel où il a récité la Fatihaà la mémoire des martyrs.


A lire également