Pfizer organise une table-ronde scientifique intitulée « Parlons Psoriasis » - Algérie

Pfizer organise une table-ronde scientifique intitulée « Parlons Psoriasis »

Pfizer Pharm Algérie, a organisé aujourd’hui à Alger, une table ronde scientifique consacrée aux médias, intitulée «Parlons Psoriasis », animée par le Pr A. AMMAR KHODJA, professeur en Dermatologie au CHU Mustapha Bacha d’Alger, et le Pr Chafia DAHOU, professeur chef de service Rhumatologie au CHU Lamine Debaghine, Bab El-Oued d’Alger.

Modérée par Dr Khalida RAHAL, Directrice médicale de Pfizer Pharm Algérie, cette table ronde, organisée à l’occasion de la journée mondiale du psoriasis (29 octobre de chaque année), a pour principal objectif de sensibiliser le public, à travers les médias, au sujet de cette maladie inflammatoire de la peau.
Les maladies qui affectent la peau peuvent être associées à des douleurs importantes. Dans certains cas, les douleurs et les démangeaisons sont assez handicapantes au quotidien et peuvent même être sources de discriminations dans la vie privée des patients, en particulier lorsqu’elles touchent le visage ou les mains, des parties particulièrement exposées au regard et au toucher d’autrui.
Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique, où la peau se renouvelle à un rythme anormalement rapide. Le psoriasis n’est pas contagieux et évolue par poussées, dont la fréquence et l’intensité sont imprévisibles, on estime aujourd’hui que 2 à 3% de la population mondiale est atteinte de psoriasis.2. Cette maladie est caractérisée par des de plaques rouges épaisses plus ou moins étendues, recouvertes de peaux mortes de couleur blanche, les squames. Ces lésions se situent le plus souvent au niveau des mains, des coudes, des genoux, du bas du dos, ou sur le visage et le cuir chevelu.

Trop de gens dans le monde souffrent inutilement de psoriasis par suite d’un diagnostic erroné ou tardif
Les personnes atteintes de psoriasis risquent davantage de souffrir de différentes comorbidités, en particulier de maladies cardio-vasculaires, de diabète, d’obésité, de maladie de Crohn, d’infarctus du myocarde, de rectocolite hémorragique, de syndrome métabolique, d’accident vasculaire cérébral et de maladies du foie.3
Le psoriasis est une maladie chronique évoluant différemment d’un patient à l’autre, on ne guérit pas aujourd’hui le psoriasis mais on sait contrôler la maladie, voire obtenir de longues périodes de rémission. Lors des récidives, les plaques peuvent survenir au même endroit ou en d’autres localisations.2
A ce sujet Pr Ammar Khodja a souligné que «le psoriasis cutané précède presque toujours l’atteinte articulaire (75% des cas de 10 à 12 ans). Dans 15% des cas, il est concomitant», ajoutant que « la sensibilisation se fait par un partage d’informations sur différents niveaux : cercle familial, professionnel et environnement sociétal.»
De son coté, Pr DAHOU a expliqué que « le dépistage et un traitement précoce du rhumatisme psoriasique permettent d’améliorer l’évolution au long cours. La prise en charge du rhumatisme psoriasique doit faire intervenir une équipe multidisciplinaire, la collaboration entre rhumatologues et dermatologues est nécessaire.»

Pour clôturer, Dr Khalida RAHAL, Directrice médicale de Pfizer Pharm Algérie, a souligné l’engagement de Pfizer en Algérie et à l’international. A cet effet, elle a indiqué que « les programmes de recherche et développement de Pfizer sont alimentés en continu, ces projets portent en ce moment sur 23 programmes de développement clinique dans le domaine de l’inflammation et de l’immunologie (I&I) -au 1er novembre 2022. Ces derniers couvrent entre-autres l’alopécie areata, la colite ulcéreuse, la polyarthrite rhumatoïde ou encore la dermatite atopique et le psoriasis 1» au niveau local. « En parallèle at avec le but d’apporter l’information et le support aux patients, nous travaillons en étroite collaboration avec les différentes associations locales dans les domaines ou Pfizer est présente, pour permettre un diagnostic précis, et une meilleure prise en charge thérapeutique le plutôt possible.»

Quelques conseils pour les patients qui vivent avec le psoriasis4 :
 Renseignez-vous et renseignez les autres. Chaque patient a son « propre » psoriasis. Discutez avec votre médecin, avec les membres de votre famille ou au sein d’un groupe de soutien local, pour trouver des moyens simples pour vous exprimer et éduquer les autres à propos de votre maladie.
 Identifiez votre psoriasis. « Parmi les autres ». En échangeant avec d’autres personnes atteintes de psoriasis par l’entremise de groupes de soutien et d’organismes dédiés, car les patients peuvent développer un réseau de personnes qui comprennent leur maladie et peuvent s’aider mutuellement à naviguer dans leur parcours de psoriasis.
 Apprenez à reconnaître les signes de dépression. La dépression peut toucher jusqu’à 60 % des personnes atteintes de psoriasis. La dépression a des symptômes qui sont différents de simplement « ressentir le blues » comme l’incapacité de dormir, l’impression de ne pas pouvoir sortir du lit, la perte d’énergie, le manque d’intérêt pour les choses que vous aimiez et l’incapacité de vous concentrer. Si c’est le cas, envisagez de prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé le plutôt possible.
 Ayez une stratégie de traitement. La meilleure façon de prendre le contrôle de votre psoriasis est d’élaborer un plan de traitement en partenariat avec votre médecin. il existe de nombreuses options de traitement et vous devriez travailler en étroite collaboration avec votre médecin pour trouver le schéma thérapeutique qui correspond le mieux à votre besoin.
 Parlez-en. Il est important que les personnes atteintes de psoriasis reconnaissent et communiquent leurs sentiments au sujet de la maladie, car il leur est possible de comprendre les aspects médicaux de la maladie, mais faire face à la stigmatisation du psoriasis peut être parfois stressant.
 Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire. Les perceptions erronées du psoriasis sont difficiles à combattre – vous ne pouvez pas contrôler ce que les gens pensent, mais vous pouvez contrôler la façon dont vous réagissez et affrontez à ces différentes situations.

Pfizer et Les maladies inflammatoires :
Les maladies inflammatoires représentent un réel enjeu de santé publique et un domaine dans lequel le groupe Pfizer engage son expérience et son expertise pour réaliser des avancées qui changent la vie des patients.
L’aire thérapeutique inflammation et immunologie (I&I), représente une priorité pour le groupe Pfizer, à ce jour (au 1er novembre 2022), les programmes de recherche et développement Pfizer portent sur une vingtaine de molécules en cours de développement pour pouvoir répondre à des pathologies inflammatoires chroniques.

A lire également