Passations des pouvoirs entre walis dans plusieurs wilayas

Passations des pouvoirs entre walis dans plusieurs wilayas

ALGER- Des cérémonies de passation des pouvoirs entre walis ont été organisées, samedi dans plusieurs wilayas, suite au dernier mouvement opéré par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune dans le corps des walis et walis délégués.

A Sétif, la passation des pouvoirs entre le wali sortant Kamel Abla et le nouveau wali Mohamed Lamine Deramchi s’est déroulée à la salle des conférences au siège de wilaya en présence de cadres et des autorités militaires et judiciaires, ainsi que d’élus locaux et de représentants de la famille révolutionnaire et de la société civile.

Le nouveau wali, Mohamed Lamine Deramchi, ex-wali de Tiaret, a insisté sur l’intensification des efforts de tous pour la consécration de l’Algérie nouvelle sur le terrain.

« Je ne ménagerai aucun effort pour réaliser les objectifs escomptés et parachever le parcours des walis qui se sont succédé à la tête de cette wilaya au service du citoyen et d’un développement local à la hauteur de ses aspirations », a-t-il déclaré.

A Tébessa, le nouveau wali Khalil Said a pris ses fonctions en remplacement de Dehadj Mohamed El Barka, dont il a été mis fin aux fonctions, et ce lors d’une cérémonie de passation des pouvoirs au niveau de la salle des réunions au siège de la wilaya.

Le nouveau wali a appelé tout un chacun à poursuivre le parcours de développement en vue de promouvoir cette wilaya frontalière et réaliser davantage d’acquis, au vu des atouts agricoles et miniers qu’elle recèle.

A Guelma, la nouvelle wali Mme Houria Aggoune a pris ses fonctions en remplacement de Mme Ouinez Labiba.

Elle a affirmé, à cette occasion, qu’elle ne managerait aucun effort pour servir le développement de la wilaya et améliorer le cadre de vie de sa population, ajoutant qu’elle veillerait à « l’élimination de tous les obstacles entravant le développement de la wilaya ».

La relance du développement dans la wilaya « repose sur une base très importante, à savoir l’établissement de la confiance mutuelle entre toutes les parties actives », a-t-elle soutenu, soulignant que l’effort de développement « est une charge partagée par tout un chacun, l’instance exécutive, les élus et la société civile dans le cadre de la démocratie participative ».

A Jijel, la salle des délibérations de l’APW a abrité la cérémonie de passation des pouvoirs entre l’ancien wali Abdelkader Kelkal dont il a été mis fins aux fonctions et le nouveau wali Ahmed Meguelati.

A l’issue de la cérémonie, M. Ahmed Meguelati a salué les efforts déployés par l’ancien wali pour le développement de la wilaya, insistant sur la poursuite de « la concrétisation d’un bond qualitatif dans le développement local et le fonctionnement avec le même rythme ».

Il a déclaré qu’il poursuivra le parcours de développement « tracé par les anciens walis et veillera à l’exécution des différents programmes de développement pour aller de l’avant vers la concrétisation d’autres réalisations », ajoutant que le travail réussi provient « du fruit de l’effort commun ».

Quant à l’ouest du pays, le nouveau wali de Saida Ahmed Boudouh a pris ses fonctions en remplacement de Abdelaziz Djaouadi.

S’exprimant à cette occasion, le nouveau wali a affirmé que « l’exécution des programmes locaux et nationaux requiert les efforts des acteurs de la société, élus, cadres et société civile, pour réaliser les objectifs de développement tracés par les hautes autorités du pays ».

De son côté, l’ancien wali de Saïda, Abdelaziz Djaouadi a adressé ses sincères remerciements à tous les cadres et élus qui ont fait de « grands efforts » pour faire avancer la roue du développement dans la wilaya tout au long de ses fonctions à Saïda.

Il ajouté « quitter la wilaya de Saïda, tout confiant que le processus de réforme de développement se poursuivra grâce à ce que nous avons vu chez la jeunesse ambitieuse, courageuse et déterminée à apporter plus de prospérité, de stabilité et de sécurité au pays ».

Alors que dans les wilayas du centre, plus précisément à Blida, le nouveau wali de Blida, Ahmed Maabed , a été installé pour succéder à l’ancien wali, Kamel Nouicer, muté au même poste dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

Au siège de la wilaya, le nouveau wali, Ahmed Maabed, ex-wali d’Alger, a été installé pour succéder à Kamel Nouicer, muté au même poste dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

A cet égard, les procès de passation des pouvoirs ont été signés entre les responsables en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya.

Dans son allocution, M. Nouicer a salué le soutien qu’il a reçu tout au long de ses fonctions à la tête de la wilaya de Blida, de la part de ses cadres, employés ou de la société civile.

Pour sa part, le nouveau wali, M. Maabed, a exprimé sa fierté pour sa nomination à la tête d’une wilaya importante comme Blida, exprimant son espoir qu’il recevra le même soutien reçu par  son prédécesseur, pour poursuivre les efforts déployés pour améliorer le cadre de vie du citoyen et trouver des solutions à tous ses problèmes et préoccupations, notamment ceux liés au développement.


A lire également