Passations des pouvoirs entre walis dans plusieurs wilayas

ALGER- Des cérémonies de passation des pouvoirs entre walis ont été organisées, dimanche dans plusieurs wilayas, suite au dernier mouvement opéré par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune dans le corps des walis et walis délégués.

A Tamanrasset, la passation des pouvoirs entre le wali sortant Mustapha Koreich et le nouveau wali Boudraa Mohamed, s’est déroulée en présence de cadres et des autorités militaires et judiciaires, ainsi que d’élus locaux et de représentants de la famille révolutionnaire et de la société civile.

A Ghardaïa, le nouveau wali Abi Nouar Abdellah a pris ses fonctions en remplacement de Boualem Amrani.

A Ain Defla, le nouveau wali, Filali Abdelghani, a pris ses fonctions, dimanche, en remplacement d’Embarek El Bar.

A l’issue de la cérémonie de passation de consignes qui s’est déroulée à la salle des réunions de la wilaya, en présence des autorités locales civiles et militaires, des élus et des acteurs de la société civile, le nouveau wali, Filali Abdelghani, s’est engagé « à ne ménager aucun effort pour servir les habitants de cette wilaya ».

Il a tenu à souligner que « certaines régions ont besoin d’une aide supplémentaire et d’une nouvelle vision dans la prise en charge des problèmes posés », indiquant à l’occasion que beaucoup de travail a été déjà réalisé à Ain Defla.

M.Filali a également mis l’accent sur la promotion de l’investissement en y accordant « tout l’intérêt afin de lever les obstacles qui pourraient entraver la création de zones d’activités pour faire en sorte que les investisseurs y trouvent les meilleures conditions de travail ».

Pour sa part, l’ancien wali, Embarek El Bar a tenu à remercier les membres de la commission de sécurité de la wilaya et de l’exécutif ainsi que les élus locaux pour le travail « effectué ces trois dernières années, une période difficile marquée par la pandémie de coronavirus ».

Par ailleurs, dans les wilayas de l’Est, les deux nouveaux walis de Constantine et d’Oum El Bouaghi ont pris, dimanche, leurs fonctions.

A Constantine, le siège de la wilaya à la cité Daksi Abdesselam, la passation des pouvoirs s’est faite entre le wali sortant Messaoud Djari dont il a été mis fin aux fonctions et Abdelkhalek Sayouda, ex-wali de Mascara, en présence de représentants de la famille révolutionnaire, d’élus, des autorités judiciaires et militaires, ainsi que des directeurs exécutifs de la wilaya et de représentants de la société civile.

« Je dispose d’un programme ambitieux qui englobe tous les domaines et j’oeuvrerai à retrouver la place et le prestige de la wilaya de Constantine, où j’ai eu à occuper le poste de secrétaire général de la wilaya, d’autant plus que je connais bien ses potentialités et les capacités de ses cadres », a indiqué M. Abdelkhalek Sayouda dnas son intervention à l’occasion.

Il a été procédé, à cette occasion, à la passation des pouvoirs entre le wali délégué sortant d’Ali Mendjeli et la wali déléguée, Saifi Khadidja nommée à la tête de ce grand pôle urbain.

Dans la salle de délibérations de la wilaya d’Oum El Bouaghi, la passation des pouvoirs s’est déroulée entre le nouveau wali, Samir Nafla et le wali sortant, Zineddine Tibourtine.

Le nouveau wali a relevé, dans une allocution, les défis et les enjeux qui se profilent dans plusieurs secteurs, à l’instar de la rentrée scolaire, le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), ou encore les enjeux de l’investissement, de l’habitat, de l’emploi et de la santé.

M.Nafla a appelé les cadres de la wilaya ainsi que les élus locaux à « booster la cadence du travail, aplanir les obstacles et les difficultés auxquels font face les citoyens, sortir sur le terrain et coordonner avec les médias pour notamment transmettre des données exactes ».


A lire également