(PAS DE) TEHLAB

– Les choses vont tellement vite qu’on est passés du stade deux au suivant en moins de 24 heures. – A croire qu’on vit un véritable cauchemar. Raindre de dormir, de peur que le réveil débouche sur quelque nouveau cauchemar… – L’éveil se confond désormais avec le rêve. La nuit ne porte lus conseil, mais …


A lire également

Lire également