Ouargla: entrée en exploitation d’une usine de panneaux solaires

Ouargla: entrée en exploitation d’une usine de panneaux solaires

OUARGLA – Une usine de fabrication de panneaux solaires d’une capacité de production journalière de 2.400 unités équivalant à 180 mégawatts (MW) par an est entrée mardi en exploitation dans la wilaya d’Ouargla.

Inaugurée par les ministres de l’Industrie et de la Transition énergétiques et des Energies renouvelables, Ahmed Zeghdar et Benattou Ziane respectivement, dans le cadre d’une visite de travail à Ouargla, ce projet, premier du genre à l’échelle nationale et fruit d’un investissement privé, a été réalisé à la faveur d’un financement mixte (apport personnel+crédit bancaire), estimé à 1,7 milliard de dinars, selon les explications fournies à la délégation ministérielle.

Couvrant une superficie totale de 9.200 m2 au niveau de la zone d’activités (chef-lieu de wilaya), cette nouvelle usine, dotée d’équipements ultra sophistiqués, a pour objectifs de contribuer au projet national portant sur la réalisation de stations d’énergie photovoltaïque de 1.000 MW, dit « Solar 1.000 MW », d’augmenter sa capacité de production et d’aller vers l’exportation, a affirmé à l’APS le propriétaire de cet investissement, Zergoune Rahmoun, en marge de la cérémonie de mise en exploitation de cette structure.

S’agissant de l’impact social, M. Zergoune a fait savoir que son projet permettra de générer jusqu’à 150 emplois directs, notant que des démarches sont entreprises pour consolider les liens de partenariat avec l’université d’Ouargla et les établissements spécialisés dans ce créneau, tels que le centre de développement des énergies renouvelables (CDER).

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a, à cette occasion, mis en avant l’importance de tels investissements qui s’inscrivent en application des directives des pouvoirs publics en matière de diversification de l’économie nationale et d’augmentation du taux d’intégration nationale et ce, a-t-il poursuivi, afin de réduire la facture de l’importation.

« Le groupe professionnel (Cluster) dédié aux industries électroniques a été créé, mai il faut travailler en équipe pour rattraper le retard enregistré dans ce domaine et augmenter le taux d’intégration », a-t-il dit.

M. Zeghdar a, par ailleurs, fait état de la récupération de plus de 211 hectares du foncier industriel inexploité à Ouargla, ajoutant que toutes les conditions favorables sont réunies dans cette wilaya pour booster l’investissement privé, tout en soulignant que l’Etat n’épargnera aucun effort pour assurer l’accompagnement nécessaire aux véritables porteurs de projets créateurs de richesse et générateurs d’emplois.

Pour sa part, le ministre de la Transition énergétiques et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, a indiqué que l’usine de panneaux solaires « Technologie M3 » d’Ouargla, retenue dans la stratégie de l’Etat concernant le développement durable et l’économie verte, permettra de satisfaire 40% des besoins du marché national et d’alimenter les cinq stations solaires futures projetées à travers les wilayas d’Ouargla, Touggourt, Bechar, El-Oued et Laghouat dans le cadre du projet « Solar 1.000 MW ».

La délégation ministérielle a procédé, lors de cette visite de terrain, à la mise en service d’une micro zone d’activité dans la commune de Hassi-Benabdallah (périphérie d’Ouargla), une usine de fabrication de poste de transformateurs électriques en béton armé et une fabrique d’aliments de bétail.

La tournée a été aussi une occasion de lancer d’autres investissements privés à travers les communes d’Ouargla, Hassi-Benabdallah et Ain El-Beida.     Il s’agit, entres autres, d’une usine de fabrication de produits pharmaceutiques, une unité de montage de climatiseurs (split-system) et un projet de fabrication de films en plastique destiné à la réalisation de serres agricoles.


A lire également