Meeting de Nice : 3 nageurs algériens pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo - Algérie

Meeting de Nice : 3 nageurs algériens pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo

Les nageurs algériens Jaoued Syoud (O. Nice), Ramzi Chouchar (Saint-Raphaël Natation) et Amel Mellih (Saint-Priest) sont engagés au meeting international de Nice, prévu du 5 au 7 février, avec l’objectif de se qualifier aux Jeux olympiques de Tokyo (Japon) et aux Mondiaux 2021 et 2022, a appris l’APS jeudi auprès de la Fédération algérienne de la discipline (FAN).

Syoud tentera de réaliser les minima « A » sur 200m quatre nages, alors que Chouchar visera les minima « B » du 400m quatre nages, au moment où leur compatriote, Mellih, sera concernée par les minima « B » du 50m nage-libre.

Dans une déclaration à l’APS, le Directeur des équipes nationales (DEN), Lamine Benabderrahmane, a indiqué que cette compétition est une occasion pour les nageurs algériens pour décrocher leur qualification aux Jeux olympiques de Tokyo, aux Mondiaux en petit bassins prévus aux Emirats arabes unis en décembre 2021, ainsi qu’aux Mondiaux en grand bassin prévus au Japon en mai 2022.

« Nous nous attendons à des résultats positifs de nos nageurs, d’autant plus que Syoud est en constante progression et vise les minimas pour les JO de Tokyo, de même que son coéquipier Chouchar qui possède les qualités pour réaliser les minimas sur 400m quatre nages », a-t-il estimé.

Le DEN a également indiqué que Abdallah Ardjoun (ASPTT), Anis Djaballah (USM Alger), n’ont pas été engagés au meeting de Nice, après le test positif à la Covid-19 de Djaballah lors du meeting de Genève (15-17 janvier).

En application du protocole sanitaire de la Covid-19, les organisateurs du meeting de Nice, première étape de la Golden League, ont réduit le nombre de participant à 250 nageurs.

Trois nageurs algériens ont déjà réalisé les minimas de qualification aux JO de Tokyo. Il s’agit d’Oussama Sahnoun sur les 50m et 100m nage-libre, ainsi que Jaoued Syoud (minima « B » sur 200m quatre-nages) et Abdallah Ardjoun (minima « B », sur 100m dos et 200m dos).


A lire également