Lutte contre pandémie de Covid-19: le rôle de la société civile salué

Lutte contre pandémie de Covid-19: le rôle de la société civile salué

ALGER- Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a salué mardi à Alger le rôle de la société civile dans les efforts de lutte contre la pandémie de Covid-19 aux côtés des citoyens et des professionnels de la santé.

Lors de la Conférence nationale sur le rôle de la société civile dans la sensibilisation contre le Covid-19, qui entre dans le cadre du projet de coopération entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), le ministre de la Santé a salué la contribution de la société civile qui a donné, a-t-il dit, « une merveilleuse image en se tenant aux côtés des citoyens et des professionnels de la santé », mettant en exergue l’engagement, les sacrifices et les réalisations de la société civile à l’avant-garde de la lutte contre la pandémie.

Les associations ont joué un « grand rôle » en encourageant l’esprit de solidarité ancré chez les Algériens par des efforts colossaux et parfois décisifs aux niveaux local et national, a soutenu M. Benbouzid.

A cette occasion, le ministre de la Santé a tenu à exprimer, au nom de l’Etat et de la corporation médicale nationale, son admiration et sa reconnaissance à ces associations, estimant qu’en accomplissant leur devoir, ces hommes et ces femmes, des jeunes pour la plupart, nous ont montré que leur tâche n’était pas facile et sans risque, et que la santé est un objectif qu’on ne saurait atteindre sans la synergie entre les institutions et la société tout entière ».

Pr Benbouzid a rappelé que l’Algérie avait mis en place plusieurs mécanismes, en mobilisant toutes les structures de santé et toutes les institutions de l’Etat, du plus haut niveau à la plus petite unité locale et en assurant les fonds et les investissements ainsi que les équipements, les soins et les vaccins nécessaires.

Rappelant les effets de la pandémie sur tous les plans et qui ont nécessité une conjugaison des efforts pour circonscrire et éradiquer cette catastrophe « instable et multiforme », le ministre de la Santé a fait part de ses remerciements pour le soutien  apporté par l’Union européenne (UE) et l’accompagnement assuré au secteur de la santé en Algérie dans le cadre de la coopération bilatérale qui s’inscrit dans le cadre de « l’initiative de réponse solidaire européenne à la pandémie du Coronavirus ».

« Cette démarche reflète, ajoute le ministre, la qualité des relations bilatérales appelées à se renforcer davantage dans le domaine de la santé, ce qui permettra de progresser dans la lutte contre les fléaux et de relever les défis futurs.

La conférence nationale a été rehaussée par la présence des cadres du ministère, des représentants de la société civile, du chef de la Commission de l’UE et de la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Algérie.

 

 

Benbouzid salue le rôle de la société civile dans la sensibilisation à la pandémie

 

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a mis en avant, mardi à Alger, le rôle de la société civile dans la sensibilisation des citoyens et le soutien des personnels de la santé durant la pandémie du Covid-19.

Intervenant lors de la conférence nationale sur le rôle de la société civile dans la sensibilisation contre la Covid-19 dans le cadre du projet « Réponse solidaire européenne au Covid-19 en Algérie », M. Benbouzid a souligné « le rôle avant-gardiste du mouvement associatif national dans la lutte contre la pandémie ».

De son côté, le chef de la délégation de l’Union européenne à Alger, l’ambassadeur Thomas Eckert a salué « les efforts de la société civile en tant que partenaire dans le projet ‘Réponse solidaire européenne au Covid-19 en Algérie’ qui a agit en faveur des citoyens et des franges vulnérables ».

Le diplomate européen a rappelé, dans ce sens, « les gestes de solidarité » initiés par l’UE sous la supervision du ministère de la Santé durant la pandémie, précisant que « l’adhésion des associations activant en la matière avait traduit l’importance des relations de partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne ».

Présente à l’occasion, la représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Blerta Aliko a insisté, quant à elle, sur l’importance du « partenariat stratégique » entre le Programme onusien et la société civile algérienne, ajoutant que cet élan avait permis « la mise en œuvre de ce projet en collaboration avec les pouvoirs publics et les différents bailleurs de fonds ».

Le directeur général d’Europe au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Mohamed Lamine Benchérif a mis en exergue le rôle des acteurs de la société civile activant dans le domaine de la santé et « leur action face à cette conjoncture sanitaire difficile pour le bien des citoyens ». 

Pour M. Benchérif, « la réussite de ce projet d’exception reflète la qualité du partenariat liant l’UE et l’Algérie, ce qui contribue au renforcement de la solidarité internationale et l’activation des mécanismes de partenariats multilatéraux dont le monde a besoin pour faire face à ce genre de crises sanitaires à l’avenir ».

Sept (7) sur 22 associations nationales ont été sélectionnées pour établir dans le cadre du partenariat avec l’UE et le PNUD pour lutter contre la Covid-19 en Algérie, accompagner et sensibiliser les citoyens aux idées diffusées sur les réseaux sociaux sur le virus.

 

 

 

 


A lire également