L’impératif de rapprocher l’Université de son environnement socio-économique mis en avant - Algérie

L’impératif de rapprocher l’Université de son environnement socio-économique mis en avant

L’impératif de rapprocher l’Université de son environnement socio-économique mis en avant

ALGER – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a mis en avant lundi à Alger l’impératif d’incarner la vision du secteur visant à rapprocher l’Université de son environnement socio-économique par des partenariats « fructueux » et des accords intersectoriels.

Dans une allocution à l’occasion de la signature d’accords avec nombre de filières industrielles pour la création de pôles technologiques, le ministre a souligné l’importance d' »incarner la vision du secteur visant à rapprocher l’Université de son environnement socio-économique » et d’amorcer une « nouvelle phase ayant pour finalité l’institutionnalisation de la relation entre l’Université et l’entreprise ».

Partant, M. Benziane a réaffirmé la volonté du ministère d' »opérationnaliser la coopération » avec les différents secteurs concernés, notamment à travers un plan opérationnel effectif garantissant la pérennité de la relation entre la formation et la recherche, d’un côté, et le monde économico-industriel, de l’autre.

Il a, à cet égard, mis l’accent sur les « expériences pilotes en matière de partenariat et de coopération qui feront l’objet d’une évaluation d’étape selon des indicateurs de performance mesurables ».

Pour le ministre, la création de pôles technologiques est aujourd’hui un impératif en ce sens où, a-t-il dit, le regroupement de plusieurs acteurs au sein d’un même espace est de nature à créer une véritable cohésion entre les centres de recherche scientifique et les entreprises économiques.

Cette initiative, a-t-il ajouté, favorisera la circulation des idées et l’échange entre compétences, d’une part, et permettra aux acteurs locaux d’accéder aux nouvelles technologies, d’autre part.


Lire aussi: Enseignement supérieur-Industrie: huit conventions signées pour la création de pôles technologiques


Le partenariat entre l’université et le secteur industriel permettra de préserver les postes d’emplois et d’en créer de nouveaux, d’augmenter le chiffre d’affaires de ces entreprises et de garantir un climat approprié pour l’émergence de nouvelles entreprises basée sur l’innovation.

Ces pôles technologiques constitueront également « des espaces idoines » pour les doctorants et les chercheurs pour effectuer des stages sur terrain et préparer leurs thèses de doctorat dans les entreprises économiques de manière à asseoir une « dynamique pour la prise en charge des préoccupations techniques des entreprises », a-t-il ajouté.

Huit conventions ont été signées, lundi, entre les universités algériennes et des filières industrielles pour la création de pôles technologiques en collaboration entre les ministères de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de l’Industrie.

Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement supérieur a réaffirmé que la prochaine rentrée se fera « progressivement » et que toutes les mesures préventives contre le coronavirus seront prises aussi bien pour les étudiants que pour les travailleurs.

En marge de la signature des conventions, le ministre a indiqué que le protocole élaboré qui implique tous les acteurs du secteur repose essentiellement sur le respect rigoureux des mesures préventives, prend en considération l’évolution de la conjoncture sanitaire et de la situation épidémiologique du pays et prend en ligne de compte toutes les spécificités des établissements d’enseignement supérieur et les wilayas dans lesquelles ils se trouvent.


Quel est votre commentaire concernant : L’impératif de rapprocher l’Université de son environnement socio-économique mis en avant

A lire également