Libye : reprise des réunions du Comité militaire libyen mixte à Genève - Algérie

Libye : reprise des réunions du Comité militaire libyen mixte à Genève

Les réunions du Comité militaire libyen mixte visant à aboutir à un cessez-le-feu durable en Libye ont repris jeudi à Genève en Suisse, a indiqué une source onusienne.

« Les discussions de la commission conjointe militaire (…) ont repris », a fait savoir un porte-parole de l’ONU cité par les médias.

La reprise de ces pourparlers intervient au lendemain de l’annonce par le gouvernement d’union nationale libyen (GNA) de son retrait de la table des discussions après le bombardement du port de Tripoli.

Ces discussions se tiennent à Genève, sous les auspices des Nations unies représentées par leur envoyé spécial pour la Libye, Ghassam Salamé.

Ces pourparlers impliquent cinq officiers supérieurs nommés par le GNA dirigé par Fayez Serraj et cinq officiers supérieurs nommés par l’armée nationale libyenne (ANL), dirigée par Khalifa Haftar.

Début février, les représentants du GNA, basé à Tripoli et reconnu par les Nations unies, et ceux du maréchal Khalifa Haftar, avaient admis la nécessité de transformer la trêve en un cessez-le-feu permanent .

Ghassam Salamé a assuré au début du deuxième cycle de discussions, mardi, qu’il faudrait plusieurs semaines de pourparlers pour « arriver à une solution ».

Il a également jugé que même si la trêve reste « fragile », il y a « des raisons d’espérer », notamment parce que « les Libyens veulent mettre fin à cette tragédie ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé le 12 février une résolution réclamant qu' »un cessez-le-feu durable » succède dans ce pays à la trêve observée depuis janvier.

Un tel cessez-le-feu n’est toutefois pas une « pré-condition » au début du dialogue politique inter-libyen qui doit démarrer le 26 février à Genève, selon M. Salamé.

Ces discussions doivent se tenir alors que le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, est attendu lundi à Genève, à l’ouverture du Conseil des droits de l’Homme.


A lire également