Les pensions seront revalorisées dès le mois de mai prochain : Un bol d’air pour nos retraités - Algérie

Les pensions seront revalorisées dès le mois de mai prochain : Un bol d’air pour nos retraités

L’augmentation des pensions de retraite est l’une des mesures phare prises à l’issue du Conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, dimanche dernier. Cette augmentation allant de 2 à 10% au profit des retraités sera calculée avec effet rétroactif pour les années 2021 et 2022.

Dans le détail, l’augmentation est de l’ordre de 10% pour les pensions égales ou inférieures à 15 000 DA/mois, 5% pour les pensions comprises entre 15 000 et 20 000 DA, 3% pour celles entre 20 000 et 43 000 Da et, enfin, 2% pour les pensions supérieures à 43 000 DA.

Par Mohamed Naïli

Aussi modeste soit-elle, cette augmentation sera toutefois de l’ordre de 5 à 10% pour près de 2 millions de retraités dont les pensions sont inférieures à 20 000 DA/mois et intervient après plusieurs mois d’attentes et d’inquiétudes de cette frange de la société qui ne cesse de tirer la sonnette d’alarme quant à la dégradation de leur situation sociale, dans le sillage de la baisse du pouvoir d’achat et de la hausse des prix à tous les niveaux.

Dans le cadre des mesures prises par le gouvernement pour venir à la rescousse des retraités et atténuer leur marasme sociale, notamment, ceux dont les pensions sont modestes, cette hausse intervient près de deux mois seulement après la mise en application par la CNR (Caisse nationale des retraites), depuis février dernier, d’un nouveau barème relatif au calcul de l’IRG (impôt sur le revenu global) pour les retraités. Ceux, précisément, dont le revenu brut est supérieur à 30 000 DA, sachant que les pensions inférieures à ce niveau sont exemptes de l’IRG, à la faveur de la loi de Finances pour 2022. « En application de l’article 31 de la loi de finances 2022 dans son volet relatif au calcul de l’IRG pour les retraités dont le revenu global brut est supérieur à 30 000 DA, la CNR informe l’ensemble de ses affiliés de l’application du nouveau barème, et que l’opération du versement du reliquat du mois de janvier 2022 a été effectuée dimanche 6 février 2022, sachant que la pension du mois de février sera versée selon le nouveau barème », avait annoncé le ministère du Travail et de la sécurité sociale à la mise en application de ladite mesure. Cette dernière mesure, ayant bénéficié à plus de 2 millions de retraités a généré, toutefois, des augmentations nettes, allant de 1 000 à 6 000 DA/mois.

Des mois de protestations

Avant que ces mesures prises depuis le début de l’année en cours à leur profit n’interviennent, les retraités ont durant plusieurs mois exprimé leur colère et formulé des revendications à travers plusieurs wilayas du pays, que ce soit à travers les instances syndicales auxquelles ils sont affiliés ou autres collectifs constitués selon leurs catégories professionnelles respectives, appelant à l’amélioration de leurs pensions, de leur niveau de vie et la prise en charge de leurs besoins sociaux. C’est le cas de l’année 2021 qui a été marquée par plusieurs actions de contestation de cette catégorie pour revendiquer le versement de la revalorisation annuelle selon les termes de l’article 43 de la loi 83-12 du 2 juillet 1983, modifiée et complétée, relative à la retraite qui prévoit l’application d’une revalorisation entre 2 et 7% des pensions de retraite le 1er mai de chaque année.


A lire également

Lire également