Le Sommet d’Alger a atteint son objectif de réunification arabe

Le Sommet d'Alger a atteint son objectif de réunification arabe

ALGER – Plusieurs ministres et diplomates arabes ont affirmé que le 31e Sommet arabe d’Alger a atteint son objectif de réunification des rangs arabes, soulignant que ce rendez-vous constituait un point de départ pour l’établissement d’une base de consultations entre les dirigeants arabes.

Dans ce sens, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Al-Jarandi, a indiqué dans un entretien accordé au quotidien émirati « al-Ain News », publié jeudi, que le 31e Sommet arabe d’Alger a constitué « une grande réussite pour la Nation arabe et l’Algérie ».

M. Al-Jarandi a affirmé que ce sommet est « un point de départ pour l’établissement d’une base de consultations explicite entre les dirigeants arabes sur les différentes questions de l’heure », soulignant que le mécanisme de consultations qui a réuni les dirigeants arabes avant la publication de la « Déclaration d’Alger » sanctionnant les travaux du sommet, permettra l’établissement d’une nouvelle tradition qui aidera à approfondir les consultations et le dialogue franc.

Il a ajouté que le Sommet arabe, qui ne s’est pas tenu depuis 3 ans (Tunis-2019), est un événement opportun, soulignant qu’il intervenait à un moment sensible que traverse la région arabe et que « nous devons sérieusement nous concentrer sur la recherche de solutions aux problèmes existants ».


Lire aussi: Le Sommet arabe d’Alger, un succès total


De son côté, le ministre des Affaires étrangères du Koweït, Salem Abdallah Al-Jaber Al-Sabah, a affirmé dans une déclaration au quotidien égyptien « Gate Ahram », que les conclusions du Sommet d’Alger auront « un impact positif » sur le monde arabe, décrivant une « atmosphère positive » lors des discussions.

Il a, à cette occasion, remercié le gouvernement et le peuple algériens d’avoir abrité ce sommet, félicitant les dirigeants algériens pour son succès.

« Les frères algériens méritent des éloges pour le succès de ce sommet, et nous les en remercions encore », a-t-il conclu.

Pour sa part, le représentant permanent saoudien auprès de la Ligue des Etats arabes, l’ambassadeur Abd Rahman bin Said, a déclaré à « al-Ain News », que le sommet d’Alger avait réalisé ce que les Arabes souhaitaient, expliquant que la « Déclaration d’Alger a été pleinement acceptée par les Etats membres ».

Il a, dans ce sens, salué la vision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de promouvoir une action arabe conjointe au sein de la Ligue arabe.

Les travaux de la 31e session ordinaire du Sommet arabe qui ont débuté mardi, ont pris fin mercredi après-midi au Centre international des conférences (CIC) à Alger, au terme d’une séance plénière présidée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le sommet a été sanctionné par la « Déclaration d’Alger », lue par le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies, l’ambassadeur Nadir Larbaoui, et l’annonce du prochain Sommet arabe qui aura lieu en Arabie saoudite.

 

 

 


A lire également