Le nouvel ambassadeur pakistanais réaffirme la volonté de son pays de consolider ses relations avec l’Algérie

ALGER – Le nouvel ambassadeur de la République Islamique du Pakistan en Algérie, Muhammed Tariq a affirmé, jeudi, que son pays œuvrait avec l’Algérie à la consolidation de leurs relations bilatérales et leur coopération sur le plan international.

S’exprimant à l’issue de la remise de ses lettres de créance au Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, l’ambassadeur pakistanais a mis en exergue les atouts de l’Algérie, un pays, a-t-il dit, « avec une nature splendide, un peuple généreux et une économie solide ».

« C’est là des atouts qui favorisent le partenariat sur le plan international », a ajouté le diplomate pakistanais.

Rappelant les « relations historiques » liant l’Algérie et le Pakistan, le nouvel ambassadeur pakistanais a fait remarquer que son pays était parmi « les premiers Etats ayant reconnu en 1958 le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) ».

Les deux pays ont « œuvré depuis à la consolidation de leurs relations bilatérales, et s’attèle désormais au renforcement de leur coopération sur le plan international », a assuré M. Tariq.

Affirmant que l’année 2023 allait être « une étape importante » dans les relations bilatérales, les deux pays célébrant le 65e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques, il a relevé qu’il s’agit d’une occasion pour « lancer plusieurs activités telles que l’échange des délégations parlementaires et ministérielles ».

Et d’annoncer, dans ce cadre, la tenue, toute proche, d’une réunion à Islamabad de commissions économiques mixtes, le diplomate pakistanais a relevé l’intérêt, pour les deux pays, de « tirer parti de leurs atouts pour raffermir leurs relations économiques ».


A lire également