Le ministre de l’Enseignement supérieur en visite à l’ENSSM et à l’Université d’Alger 1

ALGER-  Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Kamel Bidari a effectué lundi une visite d’inspection à l’Ecole nationale supérieure des enseignants pour les sourds-muets (ENSSM) et à l’Université d’Alger 1 « Benyoucef Benkhedda » à Alger, indique un communiqué du ministère.

Créé en vertu du décret exécutif 21-2021 et placée sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’ENSSM (Béni Messous) est chargée de la formation des enseignants du cycle secondaire pour les sourds muets au profit du secteur de l’Education, précise le communiqué.

Elle assure « en fonction des besoins, la formation au profit d’autres secteurs ministériels ».

Cette visite intervient en vue de « s’enquérir des préparatifs et prendre connaissance des potentialités et des moyens matériels et humains, ainsi que des équipements pédagogiques et d’enseignement qui ont été réunis en vue de lancer la formation dans cette école, à partir du mois d’octobre 2022 ».

La même source a indiqué que le ministre  » a inspecté les structures pédagogiques et

administratives en vue de prendre connaissance de près de leur disposition à accueillir les enseignants formés, les étudiants et le staff administratif dirigeant de cette école dans des conditions décentes et propices au travail ».

Bidari s’est rendu, par la suite, à l’Université d’Alger 1 Benyoucef Benkhedda, où il a tenu une séance de travail avec les responsables de l’université auxquels il donné plusieurs orientations en rapport avec la rentrée universitaire 2022/2023.

Le premier responsable du secteur a poursuivi sa visite en se rendant à la bibliothèque et au musée universitaires compte tenu de leur valeur historique, avant de visiter le laboratoire d’autopsie et l’amphithéâtre.

Mettant en avant l’importance de ces sites, le ministre a appelé les responsables de l’université à « la réalisation d’un documentaire retraçant l’histoire de l’université ».

En marge de cette visite, le ministre a émis des instructions à l’effet de « créer trois (3) entreprises économiques dans le cadre de concrétisation des trois objectifs du secteur à savoir l’enseignement, la recherche scientifique et la création de la richesse ».


A lire également