Lancement de la campagne nationale de sensibilisation et de contrôle des instruments de pesage

Lancement de la campagne nationale de sensibilisation et de contrôle des instruments de pesage

ALGER – La campagne nationale de sensibilisation et de contrôle des instruments de pesage a été lancée, jeudi, au profit des détaillants et des grossistes qui utilisent les instruments de pesage, en vue de renforcer la transparence et l’intégrité dans les opérations commerciales.

Présidant la cérémonie de lancement de cette campagne qui s’étend jusqu’au 30 juin prochain, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a affirmé que cette initiative avait pour but d' »assainir le marché national des instruments de pesage non conformes, protégeant ainsi le consommateur des pratiques frauduleuses dans le pesage ».

Cette manifestation est organisée par le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, en coordination avec le ministère de l’Industrie et l’Office nationale de métrologie légale (ONML).

La campagne s’inscrit dans le cadre de l’action conjointe de contrôle, entre les secteurs du Commerce et de l’Industrie à travers les différentes brigades mixtes de contrôle « commerce-métrologie légale », sur l’activité des détaillants et des grossistes des produits de consommation, a précisé M. Rezig lors de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée à Alger, au siège de l’Agence algérienne de promotion du commerce extérieur (ALGEX).

Après avoir rappelé que le code pénal a durci les peines en cas de fraude ou de tentative de fraude commises avec des instruments de pesage, voire d’autres outils frauduleux ou non conformes, le ministre a souligné qu’il incombait aux commerçants de s’assurer de la conformité de leurs outils utilisés dans le cadre de leurs opérations commerciales quotidiennes.

Rezig a, dans le même contexte, révélé que la coordination entre les secteurs du Commerce et de l’Industrie dans le cadre du contrôle conjoint, s’est soldée par la création de 60 brigades mixtes composées d’agents de contrôle affiliés au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations et d’agents de l’ONML.

Ces brigades s’attèlent, sur 58 wilayas tout au long de l’année, à assainir le marché national des instruments de pesage non conformes.

Le bilan de contrôle sur le terrain des équipes mixtes en 2022 fait état de 4.356 interventions donnant lieu à l’établissement de 342 PV contre les commerçants contrevenants et au retrait de plusieurs instruments de pesage non conformes utilisés dans les marchés nationaux, a fait savoir le ministre.

Une enquête spécialisée a été ouverte en 2022 par les équipes mixtes « Commerce- Métrologie légale » sur les vendeurs des instruments de pesage qui s’est soldée par la saisie de 103 balances électroniques non conformes introduites au marché algérien illégalement et dépourvues d’homologation de l’Office nationale de la métrologie légale (ONML).

Dans une allocution lue en son nom par le directeur général de la compétitivité industrielle au ministère, Abdelaziz Guend, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a souligné l’importance de cette campagne qui doit être élargie pour englober d’autres instruments de pesage en vue de réduire les cas de fraude et lutter contre le marché parallèle et ses effets qui portent atteinte au consommateur et à l’économie nationale.

Dans une déclaration en marge du lancement de la campagne, le secrétaire général de l’Union général des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hazab Benchahra a salué l’organisation de telles campagnes, compte tenu de l’exacerbation du phénomène d’utilisation de balances non conformes et non homologuées, appelant les commerçants à se rapprocher de l’ONML pour vérifier la conformité de leurs balances aux normes nationales légales et techniques.

 

A lire également