La ministre libyenne des Affaires étrangères réaffirme son rejet des ingérences étrangères - Algérie

La ministre libyenne des Affaires étrangères réaffirme son rejet des ingérences étrangères

La ministre libyenne des Affaires étrangères Najla Mangoush a réaffirmé jeudi le rejet du gouvernement libyen de toutes sortes d’ingérences étrangères dans les affaires intérieures du pays.   

« Le gouvernement d’unité nationale de la Libye réaffirme son engagement permanent, ferme et fort en faveur de la souveraineté, de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale de la Libye, et son rejet total des ingérences étrangères dans les affaires libyennes », a déclaré Mme Mangoush dans un communiqué publié à la fin de la Conférence de stabilisation de la Libye, qui s’est déroulée jeudi à Tripoli, la capitale du pays.   

Selon le communiqué, le gouvernement libyen a salué le rôle central des Nations unies, ainsi que les efforts de l’Union africaine, de l’Union européenne, de la Ligue arabe et des pays voisins, pour soutenir la stabilité en Libye.   

« La fin du conflit et la réalisation de la sécurité et de la stabilité en Libye sont la base de la paix et de l’édification de l’Etat, un pilier de la coexistence pacifique et un moteur pour l’économie et le développement », a ajouté le communiqué.   

Le gouvernement a également souligné l’importance de prendre toutes les mesures nécessaires pour créer un environnement approprié pour les prochaines élections.   

La Conférence de stabilisation de la Libye qui s’est tenue jeudi à Tripoli était la première grande conférence internationale organisée dans le pays depuis plus d’une décennie.   

La Libye souffre d’insécurité et de chaos depuis la chute du régime de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.   

Le gouvernement libyen d’unité nationale a été choisi en février par le Forum de dialogue politique libyen (LPDF) parrainé par l’ONU, mettant ainsi fin à des années de division politique dans le pays.   

La Libye devrait organiser des élections générales le 24 décembre de cette année, comme l’a approuvé le LPDF.


A lire également