La Chine réaffirme son soutien au directeur général de l’OMS - Algérie

La Chine réaffirme son soutien au directeur général de l’OMS

Le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré samedi qu’en ce moment critique où le monde est en train de combattre la pandémie de COVID-19, soutenir l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et son directeur général revient à sauvegarder la philosophie et le principe du multilatéralisme.

Il a fait ces remarques lors d’une conversation téléphonique avec le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, indiquant que ce soutien constitue également une action pour sécuriser le statut ainsi que le rôle des Nations Unies et maintenir la solidarité internationale face à la maladie.

M.Wang a dit avoir appelé le chef de l’OMS pour démontrer l’appui solide du gouvernement et du peuple chinois envers l’organisation onusienne, exprimant sa confiance dans le fait que les gens à l’esprit honnête sauront distinguer le bien du mal et que la communauté internationale ainsi que la population mondiale adopteront la même attitude.

Notant que Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu directeur général à une large majorité et a depuis su acquérir un haut degré de confiance auprès des Etats membres, M.Wang a estimé qu’en tant que premier directeur général de l’OMS en provenance d’un pays en développement et notamment du continent africain, il symbolise également le progrès et le développement de la civilisation humaine.

Depuis son entrée en fonction, le chef de l’OMS s’est engagé activement dans la cause de la santé publique mondiale et a accompli un travail créatif considérable, ce qui a été grandement salué par diverses parties, a indiqué le chef de la diplomatie chinoise, appelant l’OMS à continuer à jouer le rôle important qui lui échoit dans la lutte contre la pandémie.

Pour sa part, Tedros Adhanom Ghebreyesus a remercié la Chine pour son soutien continu et résolu à l’OMS.

Partageant l’opinion selon laquelle soutenir l’OMS revient à sauvegarder le multilatéralisme, le chef de l’organisation onusienne a déclaré qu’il est actuellement vital pour la communauté internationale de renforcer la solidarité, car le monde se trouve à un moment crucial de la pandémie de COVID-19, et que les virus ne respectent aucune frontière.


A lire également