Krikou souligne la nécessité de continuer à soutenir la femme productive

Krikou souligne la nécessité de continuer à soutenir la femme productive

ALGER – La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou a mis en avant l’importance de continuer à soutenir la femme productive afin d’atteindre la créativité et le professionnalisme requis pour contribuer au développement national.

« Le soutien apporté à la femme algérienne s’inscrit dans le cadre d’un programme national intersectoriel visant à lui permettre d’atteindre le professionnalisme et la créativité requis pour promouvoir le produit national », a déclaré à la presse Mme Krikou, à l’issue d’une visite effectuée à l’Etablissement pour enfants assistés à El Biar (Alger) et à l’atelier Ma T’art Céramique à Bouchaoui, en compagnie de la ministre qatarie du Développement et des Affaires familiales, Mariam Al-Misnad, et la ministre libyenne des Affaires sociales, Wafa Abou Bakr Al-Kilani.

Mme Krikou a passé en revue, par la même occasion, les acquis réalisés par la femme algérienne dans le domaine de l’artisanat et des métiers, indiquant que la visite de l’atelier « est une occasion de faire connaître aux ministres libyenne et qatarie, suite à leur participation à la Conférence internationale sur le combat de la femme algérienne, les expériences de l’Algérie en matière de promotion de la femme algérienne productive et créative ».

De son côté, la ministre qatarie du Développement et des Affaires familiales s’est félicitée des acquis réalisés par la femme productive qui « s’est surpassée pour améliorer son produit et préserver le patrimoine traditionnel authentique ».

Intervenant à cette occasion, la ministre libyenne a salué « le niveau atteint par la femme artisane au sein de cet atelier, notamment dans les arts plastiques et céramiques ou encore art déco et en calligraphie arabe », ce qui traduit, selon la ministre, « l’attachement de la femme algérienne à son authenticité et à sa culture ».

La ministre a jugé, à ce propos, nécessaire d’établir un partenariat algéro-libyen d’envergure, à travers l’organisation d’expositions communes de la femme productive.


A lire également