Journée mondiale des maladies rares : Takeda réitère son engagement dans la prise en charge des patients atteints de maladies génétiques rares - Algérie

Journée mondiale des maladies rares : Takeda réitère son engagement dans la prise en charge des patients atteints de maladies génétiques rares

À l’occasion de la journée internationale des maladies rares, Takeda, représentée par le Groupe Clinica en Algérie, confirme son engagement dans l’amélioration de la prise en charge des patients atteints de maladies génétiques rares afin de leur redonner de l’espoir pour un avenir meilleur.
En tant qu’entreprise centrée sur le patient, Takeda met tout en œuvre en faveur de l’amélioration de la prise en charge des maladies génétiques rares en Algérie et propose un accompagnement complet en passant par la formation des médecins, le diagnostic et la thérapeutique.
A cet effet, Takeda rappelle son engagement auprès de la communauté médicale dans l’amélioration de la prise en charge du patient algérien via des programmes d’accompagnement des patients mais aussi des formations médicales continues et régulières.
“Chez Takeda, nous sommes engagés à améliorer la prise en charge du patient qui est et qui restera toujours au centre de nos préoccupations. En tant qu’entreprise pharmaceutique, nous disposons d’une expérience solide dans le développement de traitements pour les maladies génétiques rares, nous sommes engagés dans la sensibilisation à ces maladies et soutenons les initiatives susceptibles de conduire à un diagnostic plus rapide des patients touchés afin de leur garantir une meilleure qualité de vie”, a déclaré Adel Djaafar, Directeur Général du portefeuille Takeda en Algérie.
Dans le cadre de l’amélioration du taux de diagnostic, en février 2021, le LSDiag, un programme de dépistage offrant la possibilité de bénéficier d’un diagnostic plus précoce pour une prise en charge rapide de la maladie a été lancé.

Ce programme, réservé aux maladies de surcharges lysosomales (Fabry et Gaucher), s’étend sur l’ensemble du territoire national et s’étale sur le long terme. Il s’adresse aux patients suspectés d’être atteints de ces deux maladies. L’objectif du programme est de donner l’opportunité à ces patients de se faire diagnostiquer à temps lorsque les symptômes sont encore discrets. En effet, le diagnostic des maladies de surcharge lysosomale est souvent retardé et peut aller jusqu’à 20 ans. Des lésions organiques irréversibles peuvent survenir, et en l’absence de diagnostic, des complications peuvent survenir.
En plus du programme de diagnostic, Takeda s’assure de la mise à disposition des patients algériens atteints d’hémophilie, depuis 2017, des programmes d‘accompagnement tels que “ Home Infusion”. Le but du programme est d’accompagner les patients hémophiles dans le suivi de leur thérapie, en leur donnant accès à des services de perfusion à domicile assurés par des infirmiers formés.
Ce programme a permis, et continue de permettre à plusieurs patients hémophiles, surtout ceux habitant des régions isolées, un meilleur accès et une meilleure adhérence à leur traitement.
Enfin, Takeda s’assure de la mise à la disposition des personnes atteintes de maladies génétiques rares un traitement enzymatique substitutif qui améliore de façon durable, les principaux paramètres cliniques de ces maladies.
Qu’est-ce qu’une maladie rare ?
Une maladie rare est due la plupart du temps à une modification de notre patrimoine génétique, elle est définie comme rare, lorsqu’elle touche moins d’une personne sur 2000. Il existe plus de 6 000 maladies rares qui ont été identifiées dans le monde et qui touchent 300 millions de patients.
Les maladies rares sont des maladies très peu fréquentes, parfois évolutives, qui peuvent entraîner plusieurs complications affectant plusieurs organes et engageant le pronostic vital des patients.


A lire également