Journée internationale de la démocratie: l’Algérie a réussi à approfondir la pratique démocratique à différents niveaux

Journée internationale de la démocratie: l'Algérie a réussi à approfondir la pratique démocratique à différents niveaux

ALGER – Le Conseil de la nation a affirmé, mercredi, que l’Algérie avait réussi à approfondir la pratique démocratique à différents niveaux de la vie socio-politique, citant l’attachement de l’Algérie à la démocratie en toutes circonstances.

« L’Algérie a réussi à approfondir la pratique démocratique à différents niveaux de la vie socio-politique et a réalisé de nombreux acquis, en couronnement de la rationalisation et de la modernisation des modes de gouvernance suivis par toutes les instances et autorités du pays, conformément à une vision éclairée et sous la supervision effective et minutieuse du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune », indique un communiqué rendu public par le bureau du Conseil sous la supervision du président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil, à l’occasion de la Journée internationale de la démocratie prévue jeudi.

L’accent a été mis, dans ce sens, sur « la ferme conviction de l’Algérie et son attachement fort à la démocratie en toutes circonstances, la qualifiant d’option souveraine du peuple et de l’Etat adopté par notre pays depuis la Glorieuse Révolution du 1e novembre à ce jour », ajoutant que « l’Algérie demeure ainsi toujours prête à coopérer et coordonner avec tous les Parlements frères et amis à travers le monde pour consolider la démocratie et étendre son champ d’application ».

Pour ce faire, ajoute le communiqué, « il est impératif d’éradiquer la colonisation,  bannir la discrimination raciale et l’extrémisme où qu’ils soient, et concourir à l’édification de relations internationales plus démocratiques, en veillant à consacrer les valeurs et les objectifs du Mouvement des non-alignés, à la lumière d’un système mondiale émergent multipolaire, et en empêchant toute tentative d’exploitation stratégique de la démocratie comme moyen d’ingérence étrangère dans les affaires internes des pays et de déstabilisation ».

« Après avoir franchi des étapes importantes sur la voie de la réalisation des objectifs du développement durable conformément aux aspirations et espoirs du peuple algérien, l’Algérie a acquis au fil des années, une expérience démocratique nationale authentique depuis l’ouverture démocratique du pays en 1989 à ce jour », note le document.

Cette expérience, ajoute le communiqué, s’est enracinée grâce à la conjugaison des efforts des forces vives et des différentes instances, pour devenir aujourd’hui prometteuse d’une consolidation et d’un enracinement plus profonds, alors que notre pays s’engageait sur la voie des réformes majeures et profondes inscrites au titre du programme du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui s’est engagé à édifier les fondements de l’Algérie nouvelle, dans laquelle les principes de la bonne gouvernance et les piliers de l’Etat de droit seront renforcés et les valeurs de transparence et d’intégrité inculquées ».

Dans ce sillage, le Conseil de la nation a estimé que « l’autonomisation de la démocratie en tant que mode sociétal, culture politique et pratique quotidienne, s’est véritablement traduite en Algérie à travers l’amendement constitutionnel du 1er novembre 2020 qui a contribué à la consécration de la vision du Président Tebboune, avec les différentes institutions et organes de la République, dans le but d’aller de l’avant dans le projet de l’édification de l’Algérie nouvelle. Cette dernière reposera sur l’approfondissement de la voie démocratique, la consolidation de la culture de citoyenneté et le renforcement de l’indépendance de la décision politique nationale de nature à rendre le pays fidèle à la Déclaration du 1er novembre, source et référence des contours et principes de l’Etat-nation et de la nouvelle République en Algérie ».

Pour ce qui est de la Journée internationale de la démocratie, le Conseil a affirmé que « c’est là une occasion pour passer en revue l’état de la démocratie dans le monde, en tant que pierre angulaire de la paix, du développement durable, des droits de l’homme et du droit des peuples à l’autodétermination. La démocratie est compatible avec l’objectif 16 du développement durable (ODD) qui prévoit la protection des institutions démocratiques, y compris la promotion de l’Etat de droit aux niveaux national et international, la garantie de l’accès de tous à la justice et la réduction de la corruption ».

Célébrée cette année sous le slogan « La Déclaration universelle sur la démocratie de l’UIP: 25 ans après, a-t-elle résisté à l’épreuve du temps? », la Journée internationale de la démocratie coïncidant avec le 15 septembre de chaque année, a été instituée en vertu de la résolution N62/2007 de l’Assemblée générale (AG) de l’ONU en date du 7 septembre 2007. Sa célébration coïncide cette année avec le 25e anniversaire de la Déclaration universelle sur la démocratie, adoptée par l’UIP lors de sa 161e session, tenue le 16 septembre 1997.

 

 

 


A lire également