Idir ou la promesse du printemps - Algérie

Idir ou la promesse du printemps

Je me souviens comme si cela datait d’hier – Cfiγ amzun d idelli – de cette soirée mémorable et impromptue à l’Ecole de filles de At-Yenni, en ce haut lieu du Djurdjura, juste en contrebas des chaumières de Mammeri et de Arkoun. C’était en 1973, sous une nuit noire et étoilée qui a réuni miraculeusement un concentré de la culture du moment : Kateb Yacine, Cherif Kheddam, Ferhat, H’sen Abbassi, Ben-Mohamed, Said Sadi, Meziane Rachid, Zahra … et Idir.

L’article Idir ou la promesse du printemps est apparu en premier sur El Watan.


A lire également

Lire également