Handball (dames): « Je suis là pour continuer le travail entamé par Graïchi »

ALGER – Le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale féminine de handball, Ryad Oulmane a déclaré jeudi qu’il ne comptait pas « chambouler les choses », préférant « poursuivre le travail » entamé par son prédécesseur Rabah Graïchi.

« La conjoncture actuelle ne nécessite pas une révolution au sein de l’équipe. Je suis là pour continuer le travail déjà réalisé par Graïchi. Je ferai en sorte que les joueuses ne soient pas impactées négativement par le changement d’entraîneur. Ma mission dans l’immédiat est basée notamment sur un travail psychologique, d’autant que la Coupe d’Afrique des nations CAN-2022 s’approche à grands pas », a indiqué à l’APS le nouveau coach de l’équipe nationale féminine.

Oulmane (51 ans) a été désigné à la tête de la sélection féminine, à l’issue de la première réunion du Bureau fédéral de la Fédération algérienne (FAHB), tenue mercredi soir sous la conduite de la nouvelle présidente de l’instance, Karima Taleb.

« Je vais diriger ce jeudi la première séance d’entraînement à la salle d’El-Biar, ce sera pour moi une prise de contact avec les joueuses, même si je connais la plupart d’entre-elles », a-t-il ajouté.

Et d’enchaîner: « Je suis dans l’obligation de prendre contact avec Graïchi, pour m’aider dans mes débuts. Graïchi est une personne que je respecte énormément, nous nous sommes déjà confrontés quand nous étions joueurs ».

Concernant le programme de préparation pour la CAN-2022 au Sénégal (9-19 novembre), l’ancien sélectionneur du Koweït (dames) a parlé d’un stage en Tunisie.

« Notre préparation débute ce jeudi à Alger et se poursuivra en Tunisie, avant de s’envoler le lundi 7 novembre pour Dakar pour participer à la CAN. Lors de cette compétition continentale, nous allons jouer notre va-tout jusqu’au bout pour faire bonne figure ».

Enfin, concernant les modalités de son contrat, Ryad Oulmane n’a pas voulu trop s’étaler.

« Nous avons une importante échéance à l’horizon. L’urgence est d’entamer mon travail avec cette équipe, j’ai préféré ajourner les discussions avec la Fédération concernant mon contrat après la CAN. Mais une chose est sûre, nous allons collaborer pour un projet à long terme », a-t-il conclu.

Logée dans le groupe A, l’Algérie évoluera lors de la CAN-2022 en compagnie de l’Angola, tenante du titre et plusieurs fois championne d’Afrique, de la RD Congo, et du Cap Vert. Les Algériennes entameront le tournoi le jeudi 10 novembre face à la RDC.

Après deux ans d’hibernation, la sélection algérienne féminine avait renoué avec la compétition officielle, à l’occasion des derniers JM-2022 d’Oran, terminant le tournoi à la 8e place.


A lire également