Habitat : le ministre présente le bilan 2020 du secteur - Algérie

Habitat : le ministre présente le bilan 2020 du secteur

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a enregistré, en 2020, la distribution de plus de 200.000 unités de logement, toutes formules confondues, le lancement de 145.110 unités et la réception de 177.577 autres unités livrées par les entreprises de réalisation, en attendant l’achèvement des travaux d’aménagement extérieur, et ce, en dépit de la conjoncture exceptionnelle induite par la propagation de l’épidémie Covid-19, a indiqué, jeudi, le ministre du secteur, Kamel Nasri.

Lors d’une réunion d’évaluation consacrée à la présentation du bilan de l’année écoulée, le ministre a estimé que 2020 avait été « l’année des réalisations par excellence », au vu du nombre « considérable » de logements et infrastructures publiques livrés, et dont le nombre s’élève à 201.508 unités, aides et lotissements sociaux compris.

Le ministre a rappelé, à ce propos, les efforts consentis par les cadres du secteur pour la mise en œuvre des projets, à l’instar de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), de l’Office de promotion et de gestion immobilières (OPGI ), ou de l’Entreprise Nationale de Promotion Immobilière (ENPI) , ainsi que des promoteurs immobiliers, sous la supervision des directions du logement, des bureaux d’études et des directeurs des équipements publics.

Ainsi, il a été procédé à la livraison de près de 48.000 logements de type LPL (Logement public locatif), de plus de 13.000 logements LPA (Logement promotionnel aidé), de plus de 69.000 logements AADL, de 3053 logements LPP (Logement promotionnel public), de plus de 33.000 logements rurales, de 31.320 lotissements sociaux, ainsi que de 2283 aides.

En matière d’équipements publics, le bilan fait état de la réalisation de 585 structures scolaires et 1.170 structures de soutien scolaires, et de la livraison de 34.800 places pédagogiques, de 15.414 lits d’hébergement outre 40 infrastructures relevant d’autres secteurs, dont la santé, la jeunesse et les sports et les affaires religieuses.

Le secteur de l’Education nationale vient en tête des secteurs pris en charge par l’Habitat en termes de réalisation d’équipements publics, avec 187 lycées, 245 CEM et 618 primaires, en sus de 2.036 projets de soutien scolaire programmés.

Le deuxième est le secteur de l’Enseignement supérieur avec 194.000 places pédagogiques et 103.600 lits d’hébergement), puis le secteur de la Santé avec deux hôpitaux d’une capacité de 400 lits, 14 structures hospitalières de 240 lits, 14 autres d’une capacité de 120 lits et 37 d’une capacité de 60 lits, en plus des secteurs des Affaires religieuses, de la Jeunesse et des Sports et de la Culture.

S’agissant des travaux de différents réseaux de logements ruraux groupés, le secteur de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a pris en charge 108 sites, soit 14.000 logements, 63 lotissements, soit 15.654 lots, en ce qui concerne les travaux VRD (voiries et réseaux divers) de lotissements sociaux et de 27 sites dans le cadre de l’amélioration urbaine.

M. Nasri a souligné, à ce propos, que cet intérêt se reflète dans le programme du président de la République qui s’est engagé à réaliser un million (01) de logements, toutes formules confondues, au cours du quinquennat 2020-2024, et « dont les premiers fruits sont récoltés en dépit des obstacles auxquels se heurte le secteur, notamment le manque d’assiettes foncières dans nombre de wilayas.

Un problème dépassé grâce aux efforts de tous les acteurs et les autorités locales, a ajouté le ministre.

Quatre décrets exécutifs pour rapprocher l’administration du citoyen

Evoquant l’importance de la réalisation parallèle des commodités et des logements, M. Nasri a déclaré « nous œuvrons à la concrétisation des engagements du Président de la République concernant la réalisation d’un (01) millions logements en vue d’éliminer les inégalités sociales et garantir une vie décente au citoyen ».

Il a souligné, dans ce sens, l’importance de livrer des logements de qualité dans des pôles d’habitation aménagés en VRD.

Concernant les zones d’ombre, le ministre a mis en avant l’intérêt particulier qui leur a été accordé, en 2020, citant l’affectation à leur profit d’un important quota du programme de logement 2020-2024 ainsi qu’une importante enveloppe financière pour palier les inégalités en matière de développement.

Par ailleurs, le ministre a évoqué l’élaboration, au cours de la même année, de quatre décrets exécutifs dans le cadre de la mise en place de nouvelles mesures législatives et réglementaires pour éradiquer la bureaucratie, rapprocher l’administration du citoyen et consacrer la justice sociale.

D’autre part, les Directions de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction ont pris en charge la réalisation de plusieurs études pour l’extension des zones urbaines à travers tout le territoire national, par la révision des plans d’orientation de l’aménagement et de l’urbanisme ou les plans d’occupation des sols (POS), a fait savoir le premier responsable du secteur.

Et de rappeler la prise en charge et l’octroi d’aides aux sinistrés des séismes ayant frappé les wilayas de Mila et de Skikda, respectivement en août et novembre derniers. APS


A lire également