Gouvernement: promotion de l’investissement et attractivité du climat des affaires au cœur de l’action

ALGER- La promotion de l’investissement et l’amélioration du climat des affaires ont été au cœur du Plan d’action du Gouvernement durant l’exerce 2021-2022, selon la Déclaration de politique générale de l’exécutif qui sera présentée par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, le 3 octobre prochain devant le Parlement.

Dans ce document, dont l’APS détient une copie, le Gouvernement a fait état de l’ensemble des actions réalisées durant la période de septembre 2021 jusqu’à août 2022 pour l’amélioration de l’attractivité du climat d’investissement et la refonte du cadre juridique de l’investissement.

Il a évoqué notamment la mise en place d’un comité national chargé du suivi des projets d’investissement bloqués et dont les travaux avaient abouti au déblocage de 863 projets avec un coût d’investissement total de 527 milliards de dinars, permettant la création de 52.000 postes d’emploi.

Durant la même période, le Gouvernement a procédé également à l’assainissement des dossiers d’investissement, est-il indiqué dans ce document.

Le Conseil national de l’Investissement a tenu deux sessions ayant permis le règlement de plusieurs dossiers d’investissements qui étaient bloqués, relève-t-on.

A ce titre, « 15 projets d’investissements sont en cours de réalisation et mis partiellement en exploitation et autres 7 projets sont déjà achevés et mis en exploitation ».

Pour les 15 projets, le montant d’investissement prévu est de 679 milliards DA, avec la prévision de création de près de 8.869 emplois directs, fait savoir le Gouvernement.

Pour les 7 projets achevés et mis en exploitation avant leur examen par le CNI, le montant d’investissement réalisé est de 466 milliards DA, avec la création de 5.515 emplois directs.

Les efforts fournis dans ce domaine ont permis aussi d’enregistrer auprès de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), un nombre de 1.752 projets avec 41.382 emplois directs prévisionnels, lit-on dans ce document.

L’action gouvernementale a porté aussi sur l’élaboration de textes de lois notamment la loi relative à l’investissement (loi 22-18 juillet 2022) et l’ensemble de ses textes d’application.

La promotion du cadre de développement de l’entreprise et de l’entreprenariat fait partie également des actions menées par l’Exécutif, en donnant lieu notamment à l’élaboration de textes de loi spécifiques, à la simplification des procédures d’obtention du registre de commerce et l’affectation d’espaces, d’octroi des exonérations fiscales et autres avantages pour les startups, et de mise en place des dispositifs de financements et d’aide apportés aux jeunes promoteurs.

S’agissant du renforcement de l’intégration du secteur informel dans le circuit légal, le Gouvernement fait état de l’intégration de 27.706 intervenants.

A ce sujet, il a été rappelé que plusieurs actions ont été engagées depuis septembre 2021 et qui portaient essentiellement sur la mise en place d’une politique fiscale en faveur de leur intégration dans le circuit légal, l’encouragement de la création de micro-entreprises, le renforcement des actions de communications et de vulgarisation ainsi que la diversification de l’offre des banques à travers le développement de la finance islamique et des produits compatibles Charia.  


A lire également