Elections communales partielles: les citoyens aux urnes ce samedi à Tizi Ouzou et Bejaia

ALGER- Les citoyens de six communes des wilayas de Tizi-Ouzou et de Bejaia sont appelés, samedi, aux urnes pour élire leurs représentants dans les Assemblées populaires communales (APC), de ces localités qui comptent ensemble un total de 57.650 électeurs inscrits.

Les communes de Feraoun, M’cisna, Akbou et Toudja à Bejaia, et celles d’Aït Mahmoud et Aït Boumahdi à Tizi-Ouzou, sont concernées par ces élections locales partielles.

Au total, 27 bureaux et 11 centres de vote seront ouverts dans les communes d’Ait Mahmoud et d’Ait Boumahdi, alors que 40 centres de vote engloberont un total de 133 bureaux pour les quatre communes de Bejaia.

A Tizi Ouzou, deux partis politiques, le Front des forces socialistes (FFS) et le Rassemblement national démocratique (RND), et 4 listes indépendantes (Tiguejda, Tasqamouts N’Oussirem, Imnayen N’Elkheir et Tagmats), briguent les sièges des deux APC.

A Bejaia, (12) listes électorales y prennent part, dont huit (8) indépendantes et trois de partis politiques, à savoir le Front de libération nationale (FLN) avec 2 listes, et le Rassemblement national démocratique (RND) et le Front des forces socialistes (FFS) avec une (1) liste chacun.

Les APC d’Aït Mahmoud et Aït Boumahdi comptent un corps électoral de 10.871. Les deux communes comprennent chacune 13 sièges à pourvoir.

A Bejaia, les APC d’Akbou, Toudja, Feraoun et M’cisna comptent ensemble un corps électoral établi à 46.7 79 électeurs. Akbou compte 23 sièges à pourvoir, Feraoun en compte 15, alors que Toudja et M’cisna en comptent 13 chacune.

Après une campagne électorale qui s’est déroulée dans de « bonnes conditions » entre le 22 septembre et le 11 octobre courant, « tout est fin prêt » sur le plan organisationnel, pour le jour du scrutin, selon les délégations des deux wilayas de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, avait affirmé dans une conférence de presse à Alger le 6 septembre dernier, la mobilisation de tous les moyens nécessaires à la réussite de ces élections locales partielles.

M.Charfi avait souligné « la mobilisation de l’ensemble des membres des délégations de wilayas et de communes relevant de l’autorité, en prévision de cette échéance électorale ».

Pour rappel, lors des élections locales du 27 novembre 2021, les six communes concernées par ces élections n’ont pas été pourvues d’élus faute de candidats, d’où l’organisation de ces partielles.(APS)


A lire également