Décès du Moudjahid Abdeslam Bouchareb : le ministre de la Communication exprime sa profonde affliction - Algérie

Décès du Moudjahid Abdeslam Bouchareb : le ministre de la Communication exprime sa profonde affliction

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, a exprimé «sa profonde affliction» suite à l’annonce du décès du moudjahid Abdeslam Bouchareb, survenu hier jeudi à l’âge de 85 ans des suites d’une longue maladie.

«J’ai appris avec tristesse et une profonde affliction la nouvelle du décès du Général-major à la retraite, le moudjahid Abdeslam Bouchareb, qu’Allah ait son âme», a twitté le ministre de la Communication sur son compte Twitter.

Il a rappelé que le défunt avait occupé le poste de directeur de la communication, de l’information et de l’orientation au ministère de la Défense nationale.

Né en 1935 à Aïn Oulmene (Sétif), au sein d’une famille modeste, le défunt a rejoint, dès son tendre âge, l’école coranique où il a appris les principes et fondamentaux de la Religion et de la langue.

Le défunt a adhéré à l’action politique en tant que militant dans le mouvement national.

Suite aux événements survenus en Algérie, particulièrement après les massacres du 8 mai 1945, le défunt moudjahid Abdeslam Bouchareb était convaincu qu’il fallait procéder autrement pour changer la situation du pays.

Après le déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, le regretté a rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) dans la troisième région de la première zone de la wilaya I historique.

Il a créé le groupe d’Elite de l’Armée de l’ALN.

Il a participé à plusieurs opérations et assumé plusieurs responsabilités, dont celle de premier responsable de la quatrième région de la wilaya I historique.

APS


A lire également