Conférence sur le militantisme de la femme algérienne: la lutte des Algériennes dans le processus d’édification salués

Conférence sur le militantisme de la femme algérienne: la lutte des Algériennes dans le processus d'édification salués

ALGER – Les ministres des Affaires sociales ayant participé, samedi, à la Conférence internationale sur « le militantisme de la femme algérienne: de la guerre de libération au processus d’édification », ont salué la lutte de la femme algérienne durant la Guerre de libération, son rôle dans le processus d’édification après l’indépendance ainsi que les acquis qu’elle a réalisés.

Le communiqué final de la conférence, lu par la Secrétaire générale adjointe et chef du département des affaires sociales de la Ligue arabe, Haïfa Abu Ghazaleh, a souligné que la conférence « a permis de s’enquérir des expériences des pays amis et frères participants et d’affirmer l’engagement à mettre en œuvre les Objectifs de développement durable (ODD), notamment le cinquième objectif relatif à l’autonomisation de la femme ».

Le communiqué a également salué les expériences réussies des pays participant à la Conférence en termes de facilitation de l’autonomisation de la femme et sa promotion en tant que l’un des piliers de développement de la société, mettant en avant les efforts visant à appuyer l’autonomisation économique de la femme.

Les recommandations de la conférence ont mis l’accent sur « le renforcement des efforts de la communauté internationale dans le cadre de l’action conjointe et de l’échange des expériences réussies en matière d’autonomisation de la femme dans divers domaines, ainsi que le renforcement du principe d’égalité des chances entre les deux sexes dans les contenus des politiques, des programmes et des législations ».

Les participantes ont plaidé pour « l’implication de la femme dans l’action politique en vue d’occuper des postes clés et des postes de décisions, tout en continuant à consolider les capacités cognitives de la femme arabe en termes de gestion financière. Elles ont également appelé à apporter l’appui nécessaire à la femme pour la création des PME ».

Il s’agit dans les recommandations ayant sanctionné cette conférence, entre autres, de « généraliser l’échange des expériences entre les pays arabes et pays amis, notamment en ce qui concerne l’autonomisation et la protection de la femme contre toutes formes de violence et de discrimination, tout en unifiant les vues et les positions arabes lors des réunions du comité de la femme arabe, des instances et des organisations internationales et régionales ».

Les participantes ont insisté sur le soutien du militantisme de la femme palestinienne à tous les niveaux.

Les ministres arabes et turque des affaires sociales et de la condition de la femme ainsi que la cheffe de la délégation sud-africaine avaient présenté les expériences de leurs pays en matière d’autonomisation de la femme dans les différents domaines, appelant à consolider sa place dans la société.


A lire également