Chlef: promouvoir la culture du fruit du dragon pour diversifier les exportations

Chlef: promouvoir la culture du fruit du dragon pour diversifier les exportations

CHLEF – Les participants à une journée d’étude sur le « fruit du dragon rouge (pitaya rouge) et ses techniques de culture » organisée lundi à Chlef, ont souligné la nécessaire promotion de cette filière, dont la première expérience a été un franc succès en Algérie, dans le but de diversifier les exportations agricoles.

De nombreux participants à la rencontre abritée par la Chambre d’agriculture de la cité Bensouna de Chlef, sont convenus de l’ »impératif de promouvoir  » la culture de ce fruit tropical dans plusieurs wilayas du pays, suite au succès de la première expérience en la matière réalisée dans une exploitation privée de la wilaya de Skikda, ayant prouvé l’adaptation de ce fruit aux conditions climatiques en Algérie.

« Cette rencontre vise à faire connaître et promouvoir cette culture, de manière à encourager les agriculteurs à l’expérimenter, dans l’objectif de diversifier les exportations algériennes, à l’avenir, d’autant plus que le fruit du dragon fait l’objet d’une demande croissante sur le marché mondial, en raison de ses bienfaits pour la santé », a indiqué la représentante de la société chinoise « Airee », dans l’ouest algérien, Mme Fatima Zahra El Houari, organisatrice de la manifestation.

Présentant son expérience de culture du fruit du dragon (famille des cactus), réalisée à Skikda, M. Salah Laâbidi a souligné la « demande croissante exprimée par les clients sur ce fruit ». Un fait de nature à dissiper les craintes des investisseurs potentiels à l’égard de la commercialisation de leur produit.

 

 

M. Laâbidi s’est également félicité du « bon rendement » de ses fruits, et de leur « adaptation aux conditions climatiques difficiles, dont le manque d’eau ».

Dans une déclaration à l’APS, Mme Gao Lee, responsable de la société chinoise, contractuelle avec cet agriculteur de Skikda, a fait part de l’ambition de sa société, suite au succès de cette première expérience de culture du fruit du dragon dans la région, d’élargir sa culture à d’autres wilayas du pays, dont Chlef.

Elle a assuré, à ce titre, la disponibilité des plants de culture de ce fruit, originaire d’Amérique et d’Asie, ainsi que l’engagement de sa société à accompagner les agriculteurs intéressés, depuis la culture du fruit, jusqu’à sa production et commercialisation.

A noter la présentation, à l’occasion, par un médecin nutritionniste, d’un exposé sur les bienfaits de ce fruit pour la santé et ses usages thérapeutiques. La présentation a été  suivie d’un débat avec des agriculteurs et investisseurs locaux, qui ont exprimé leur vœu d’introduire cette nouvelle filière dans la nomenclature des produits agricoles à Chlef.


A lire également