Boughali appelle à ancrer la lecture au sein des générations

Boughali appelle à ancrer la lecture au sein des générations

ALGER- Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a appelé, mardi à Alger, à ancrer la lecture au sein des générations étant « une soupape de sécurité contre la radicalisation et l’extrémisme », et un facteur de « civilisation et de progrès », indique un communiqué de l’APN.

Lors d’une conférence abritée par l’APN sur « l’état de la lecture en Algérie et son rôle dans la réalisation du décollage escompté », tenue en présence du président de la Cour constitutionnel, Omar Belhadj, des membres du Gouvernement, de responsables d’établissements culturels, d’éditeurs et d’écrivains, M. Boughali a affirmé que le développement « auquel aspire le pays et qui figure dans le programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, repose essentiellement sur le développement de la ressource humaine », et dans lequel l’homme cultivé et ouvert sur le monde constitue la pierre angulaire.

« Nous ne pouvons réaliser le décollage ou tracer les contours de l’avenir sans ancrer la lecture au sein des générations », a-t-il poursuivi, estimant que la lecture était « la soupape de sécurité contre toute radicalisation ou extrémisme ».

Et d’ajouter: « La lecture est un facteur essentiel dans la consécration des valeurs du dialogue et de respect de l’opinion d’autrui », estimant que « le rétablissement du rôle pionnier de la nation passe à travers la consécration de la lecture et l’élaboration de programmes sérieux ».

Il a mis en garde, dans ce sens, contre le danger « des mutations résultant de l’évolution des connaissances et technologique, ainsi que ses formes de conflits et de concurrence qui se transforment en tentative de domination », affirmant que « l’Algérie, qui adopte aujourd’hui la voie de la réforme et du renouveau, est consciente que le progrès et le développement escomptés ne sont autres que le reflet d’un système efficace dans lequel la lecture et l’éducation du citoyen sont la pierre angulaire ».

Lors de cette journée parlementaire, il a été procédé à la projection d’un documentaire sur la bibliothèque parlementaire et à la programmation de conférences sur différents thèmes relatifs à l’état de la lecture en Algérie, la numérisation, la révolution de l’information et autres.

Il a été procédé, en outre, à la distinction du romancier, Azzedine Djellaoudji, qui a décroché récemment le prix « Katara » du roman arabe au Qatar.


A lire également

Lire également