Aux portes de Kinshasa, la menace de la faim

“Il est difficile de manger ici. Il n’y a pas de champs, pas de nourriture, la vie est dure”, se lamente Albertine Nzale, la grande cheffe coutumière de Kinduti, une localité rurale de la grande banlieue de Kinshasa.


A lire également