Atelier sur la mission des collectivités locales pour redynamiser l’investissement

Atelier sur la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement

ALGER – La mission des collectivités locales dans la redynamisation des investissements dans le cadre du nouvel environnement juridique a été au centre des travaux de l’atelier n 2 de la rencontre gouvernement-walis, dont les travaux se sont ouverts samedi à Alger.

Sous l’intitulé « Un cadre juridique rénové pour redynamiser les investissements: Quel rôle pour les Collectivités locales ? », cet atelier devra permettre aux participants de clarifier et de préciser les missions que devront assumer les collectivités locales, notamment les walis, dans le nouvel environnement juridique relatif à l’investissement, caractérisé par la promulgation d’une nouvelle loi et de tous ses textes d’application y afférent, lit-on dans une note de présentation.

Outre la vulgarisation des dispositions de la nouvelle loi sur l’investissement et des textes pris pour son application, cet atelier vise à définir clairement les missions attribuées aux collectivités locales dans le domaine de l’investissement, et souligner l’importance de la multisectorielle impliquant les acteurs publics, privés et la société civile dans le développement économique local.

Ainsi, plusieurs axes ont été débattus à cette occasion par les différents participants en vue d’identifier les moyens et les politiques indispensables à la redynamisation de l’investissement local pouvant contribuer à la création de la richesse et des emplois durables.

Il est question d’aborder, à cet effet, la dynamique économique locale en tant qu’une approche volontariste, axée sur un territoire restreint, qui conçoit son développement économique en privilégiant notamment les ressources et les potentialités endogènes de ce territoire, ainsi que la nécessité de décloisonner les différents dispositifs et mesures d’appui à la PME existants et mieux les connecter à l’environnement auquel ils sont destinés.

La promotion d’un mécanisme de mutualisation des moyens financiers relevant des différents dispositifs sectoriels pour financer des projets stratégiques de développement économique et le renforcement de la coordination intersectorielle dans une optique d’écosystème entrepreneuriale constituent d’autres axes à débattre.

Il est attendu de cet atelier de débattre également de la mutualisation des moyens financiers relevant des différents dispositifs sectoriels pour dynamiser l’économie locale, de la mise en place des mécanismes de financement et d’accompagnement pour la concrétisation des projets catalyseurs du développement économique ainsi que des instruments de soutien actifs à toutes les initiatives locales susceptibles de libérer le potentiel productif des territoires, notamment à travers un appui massif à l’expansion des PME/PMI/TPE/Start-Up.

Les participants se sont penché, en outre, sur le cadre cohérent devant régir les espaces dédiés aux investissements, en veillant, entre autres, à définir les modalités de création et de gestion des zones industrielles, d’activités et des micros zones, ainsi que de clarifier le rôle de l’Agence en charge de la mise en œuvre de la politique publique de développement de la PME (ANDIPME) et de ses structures d’animation et d’appui à l’échelle locale.

Redéfinir et dynamiser le rôle des fonds d’investissement de wilayas, la problématique de la gestion du foncier relevant du domaine privé des collectivités locales et la redéfinition et l’amélioration du rôle et missions des agences foncières locales ont été également au centre des débats


A lire également