Ali Aoun prend ses fonctions à la tête du ministère de l’Industrie pharmaceutique

Ali Aoun prend ses fonctions à la tête du ministère de l'Industrie pharmaceutique

ALGER – M. Ali Aoun a pris vendredi ses fonctions de ministre de l’Industrie pharmaceutique, suite à sa nomination jeudi par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans le cadre d’un remaniement ministériel.

  1. Aoun a ainsi remplacé M. Abderrahmene Djamel Lotfi Benbahmed, qui occupait ce poste depuis janvier 2020.

La cérémonie de passation de consignes s’est déroulée au siège du ministère, en présence des cadres du secteur et des responsables d’établissements sous tutelle.

A cette occasion, le nouveau ministre a tenu à remercier le Président Tebboune pour « la confiance qu’il a placée en lui », et  en son prédécesseur pour les efforts consentis « dans une conjoncture difficile caractérisée par une multitudes de pressions notamment celles des lobbies ».

M. Aoun a indiqué que « la feuille de route du secteur est déjà tracée », mettant en exergue la nécessité de  » remédier à quelques lacunes, particulièrement la rareté de certains médicaments ».


Lire aussi: Six changements de portefeuilles ministériels dans le gouvernement d’Aïmene Benabderrahmane


Pour faire face à cette situation, il a insisté sur le renforcement de la production locale. « Le marché des médicaments en Algérie doit être couvert par des médicaments produits localement. C’est l’unique solution », a-t-il dit.

M. Aoun s’est engagé dans ce sens à « multiplier les investissements dans le secteur de l’Industrie pharmaceutique » à travers la facilitation de l’accès à l’investissement.

De son côté, M. Benbahmed a indiqué que l’expérience et les compétences de son successeur vont donner un « nouvel élan » au secteur.

M. Ali Aoun occupait, depuis mars dernier, le poste de Directeur général de la pharmacie centrale des hôpitaux (PCH).

Il avait assuré entre 1995 et 2008 le poste de PDG du groupe Saidal.


A lire également