Algérie: le niveau de préparation des nageurs de l’équipe nationale en nets progrès - Algérie

Algérie: le niveau de préparation des nageurs de l’équipe nationale en nets progrès

Algérie: le niveau de préparation des nageurs de l'équipe nationale en nets progrès

ALGER- Les nageurs de la sélection algérienne ont passé avec succès les tests d’évaluation, effectués samedi à la piscine de 25 m de Kouba (Alger), témoignant ainsi d’une « nette progression » dans le niveau de préparation des athlètes de l’élite, s’est félicité dimanche le directeur des équipes nationales de la FAN, Lamine Benabderrahmane.

Organisés par la Fédération algérienne de natation (FAN), ces tests d’évaluation ont vu la participation de sept nageurs dont cinq filles.

Outre les deux concernés par la qualification aux JO-2020 de Tokyo, Abdallah Ardjoune et Anis Djaballah qui ont repris les entraînements depuis quatre mois, le rendez-vous a concerné Nesrine Medjahed, Imene Zitouni, Lilia Midouni, Ryma Benmansour et Sarah Tahaoui. Ces dernières ont renoué avec les entraînements depuis deux mois et sont concernées par les championnats d’Afrique Open-2021 en Afrique du Sud et les championnats arabes seniors-2021 en Algérie.

« En tant que direction technique, nous sommes satisfaits des résultats des tests d’évaluation de la préparation de nos nageurs, et ce au vu de la situation particulière vécue cette année par nos athlètes du fait de la pandémie de Covid-19 », a indiqué Benabderrahmane à l’APS, avouant qu’il ne s’attendait « nullement à ce que les nageurs réalisent leurs meilleurs chronos, après une période d’inactivité de cinq à sept mois ».

« Tous les nageurs se sont illustrés. A titre d’exemple, Djaballah a battu le record national du 400 m nage libre (NL) en 3min 49sec 53/100, malheureusement non homologué car la compétition n’étant pas officielle.

Etant en phase de préparation intense, nos athlètes se sont entraînés la matinée et ont effectué les tests d’évaluation le soir. Ce qui constitue en soi un point positif », a poursuivi le directeur des équipes nationales.

A la lumière des résultats de ces tests d’évaluation, les nageurs de l’équipe nationale passeront à la seconde phase de préparation comprenant des séances d’entraînement variées au niveau de la piscine (50 m) du 5-Juillet et celle de Kouba (25 m).

« Notre objectif à travers ces examens d’évaluation est de jauger le niveau de préparation des athlètes avant de donner le feu vert pour un travail plus intense en grand bassin, et ce après avoir eu l’aval de s’entraîner à la piscine olympique du 5-Juillet », a-t-il ajouté.

S’agissant des autres nageurs de l’élite nationale, Lamine Benabderrahmane a fait savoir qu’un troisième groupe d’athlètes, au nombre de 54 nageurs issus de la Ligue d’Alger, va entamer la préparation, « vu que nous avons été autorisés par le ministère de la Jeunesse et des sports à utiliser la piscine du 5-Juillet, celles de Sonatrach et de Sidi M’hamed. La reprise des entraînements concernera également un autre groupe de nageurs de l’équipe nationale, issus de huit wilayas : Alger, Blida, Oran, Boumerdès, Sétif, Chlef, Tlemcen et Mascara, sachant que l’élite nationale est composée de 123 nageurs ».

Le nageur Anis Djaballah, rappelle-t-on, vise les minima B du 800 m NL qualificatifs aux JO, alors qu’Abdallah Ardjoune projette de réaliser les minima B du 100 et 200 m Dos. Le même objectif est visé par Jaouad Syoud (minima B du 200 m 4 nages), alors qu’Oussama Sahnoune a déjà réalisé les minima A du 50 et 100 m NL


A lire également