34.000 t de coke russe pour approvisionner le complexe Sider El Hadjar

34.000 t de coke russe pour approvisionner le complexe Sider El Hadjar

ANNABA – Un navire chargé de 34.000 tonnes de coke en provenance de la fédération de Russie et destiné à alimenter le haut fourneau du complexe sidérurgique Sider El-Hadjar vient d’accoster au port d’Annaba, a-t-on indiqué dimanche dans un communiqué du groupe industriel Sider Annaba.

L’opération s’inscrit dans le cadre d’un accord d’approvisionnement conclu entre le complexe Sider El Hadjar d’Annaba et le fournisseur russe Black Rabbit DMCC sous l’égide du groupe algérien Imital en vue de fournir cette matière première nécessaire au fonctionnement du haut fourneau qui représente le nerf du cycle productif de l’usine d’El Hadjar et lui permettre de surmonter les difficultés d’approvisionnement en coke enregistrées sur le marché mondial, a précisé dans le communiqué le directeur des relations publiques du groupe industriel Sider, Hichem Bammoune.

La cargaison de coke a été acquise au prix compétitif de 600 dollars la tonne dont le prix a atteint sur le marché mondial 800 dollars, a ajouté le même responsable, précisant qu’une seconde cargaison de 26.000 tonnes de coke du même fournisseur est attendue au port d’Annaba pour les prochaines heures de sorte à porter la quantité totale acquise par le complexe Sider El Hadjar à 60.000 tonnes.

M. Bammoune a rappelé qu’une cargaison d’expérimentation de 18.000 tonnes du même fournisseur avait été reçue la mi-août passée par Sider El Hadjar et a été soumise aux tests techniques du Haut fourneau n 2 qui ont confirmé sa conformité aux normes physicochimiques en vigueur.

Le directeur des relations publiques du groupe industriel Sider a souligné, dans le communiqué, que « l’opération d’acquisition du coke en un temps record, avec des conditions de facilitation et à un prix compétitif, a permis aux travailleurs du complexe et de son staff gérant de reprendre espoir pour une activité productive stable et continue en cette conjoncture exceptionnelle que connaît le marché des matières premières à l’échelle mondiale ».


A lire également