Origine et légende de Yennayer en 2 histoires

الحقيقة التاريخية والأسطورة،... يناير في قصتين

Origine et légende de Yennayer en 2 histoires

Yennayer fêté dans tous les pays de  l'Afrique du nord, et même dans certains autres pays tels-que les Îles Canaries.
Yennayer qui correspond au 12 janvier du calendrier grégorien, et qui coïncide au début du calendrier agricole chez les Amazighs, est essentiellement fêté par des traditions et rîtes agraire.
La célébration du nouvel an Amazigh est une tradition bien ancrée dans la mémoire collective, bien plus qu'une même, c'est un véritable symbole de fierté, et d'appartenance identitaire

Shashnaq 1er :

Source de l'image : yabiladi.com/

Yennayer remonterait à la conquête de l'Egypte par le roi Amazigh Shashnaq 1er, en l’an 950 avant J.C. ou il y fonda la 22éme dynastie. Dans dans son livre La femme Chaouia des Aurès, Mathéa Gaudry note que Yennayer, appelé aussi «Ass n Feraoun», qui veut dire le jour du Pharaon, et que selon la légende, les populations Chaouies fêtaient la mort du Pharaon tombé dans la mer. C'est au temps de l'Egypte ancienne que sera fixé l'an zéro du calendrier berbère. Il correspond à la date où le roi Shachnaq 1er, fut intronisé pharaon d'Egypte. Unifiant l'Egypte pour envahir Jérusalem. Il obtint du pharaon Siamon, dont l'armée en grande partie composée d'Imazighen, l'autorisation d'organiser un culte funéraire pour son père Namart. A la mort de Psossenes II en 950 avant J-C qui avait succédé à Siamon, Sheshonk s'attribua la dignité royale et fonda la 22 eme dynastie qu'il légitima en mariant son fils Osorkon à la fille de Psoussen II, la princesse Makare. L'an zéro Amazigh se réfère donc à cette date historique de plus de 950 ans avant J-C.

La vieille femme (laadjouza):

Source de l'image : azititou.wordpress.com

Dans certaines régions d'Algérie, on croit que, la nuit de Yennayer, une vieille femme, une sorte de méchante fée, passe dans les maisons pour voir si la fête s'est bien passée et si tout le monde a bien mangé.

On raconte aussi qu'à l'origine, le mois de Yennayer comptait 30 jours, Un jour, profitant du retour du beau temps, une vieille femme, qui avait sorti ses chèvres, s'est mise à se moquer de Yennayer en entonnant : «Enfin, nous voilà débarrassés de lui, vieux Yennayer ! Finis le froid, la neige et la pluie !».

Yennayer, se sentant vexé, se tourna vers Furar (le mois de février) et lui dit : «Père Furar, veux-tu me prêter un jour pour punir la vieille insolente ?» Furar accède à sa demande et l'hiver, que l'on croyait terminé, revient en force. La neige se met à tomber, la tempête se lève, emportant la vieille qui s'était moquée de lui, et c'est pour cette raison qu'on dit du dernier jour de Yennayer, le jour emprunté.

شارك بتعليقك

مقترحات

في آخر الأخبار

Click me to scroll