Il confirme son allégeance à Tel-Aviv :

le Maroc importe des armes israéliennes

le Maroc importe des armes israéliennes

Contrairement à ce qui est raconté ici et là, le Maroc ne fait pas qu’importer des engrais d’Israël. Ces importations comprennent aussi des armes. Le site Mena Défense révèle ainsi qu’à l’occasion du 62e anniversaire de la création de l’Académie royale de police de Kenitra, au Maroc, une unité de la police marocaine a paradé le 17 mai dernier avec des fusils d’assaut israélien IWI Tavor X95 9mm. «C’est la première fois que ce type d’arme est utilisé publiquement dans une armée de la région Moyen-Orient, Afrique du Nord, à l’exception d’Israël (et de la Turquie pour ses Bordo Bireliler)», fait remarquer le site spécialisé dans les questions de défense.
Questionné sur le choix de la police marocaine d’utiliser IWI Tavor X95 9mm, un expert militaire a indiqué qu’«il est possible que l’adoption de cette arme obéisse à une démarche de dissuasion visuelle». Il citera le cas de la police locale belge qui utilise des Steyr AUG en 9mm pour impressionner à la fois le public et dissuader les malfaiteurs. Au-delà, Mena Défense rappelle que la police marocaine n’a pas réellement besoin de ces armes qui se trouvent être moins performantes que celles dont elle dispose dans ses armureries.

Le constat peut vouloir dire qu’il s’agit là d’un marché politique. Qu’aurait à gagner le Maroc dans l’histoire ? Acheter tout simplement le soutien de Tel-Aviv et des réseaux sionistes dans son entreprise abjecte de colonisation du Sahara Occidental et sa stratégie de la tension avec l’Algérie. En faisant parader sa police avec des armes israéliennes, Mohammed VI assume aussi au grand jour son allégeance à Tel-Aviv.

A signaler que selon les données des Nations unies, les exportations israéliennes vers le Maroc s’élevaient déjà en 2016 à environ 39,62 millions de dollars américains, tandis que la liste des importations de matériaux et de biens présentait une grande diversité dans les exportations de l’Etat hébreu vers le Maroc. Les produits chimiques et mécaniques ainsi que les appareils électroniques et engins dédiés au secteur agricole sont en tête des exportations des entreprises israéliennes. L’information de Mena Défense montre bien qu’il n’est pas question uniquement d’appareils électroniques et que le montant des échanges entre Rabat et Tel-Aviv peut dépasser allégrement le milliard de dollars.

Pour ne pas «ébruiter» cette relation économique soutenue qui lie la monarchie du Maroc avec le régime de Tel-Aviv, les entreprises israéliennes font généralement transiter leurs marchandises par l’Europe pour flouer l’opinion publique marocaine, foncièrement opposée à toute normalisation de leur pays avec Israël.

Lire depuis Algérie Patriotique

Quel est votre commentaire

Click me to scroll