Un rassemblement de soutien et de solidarité avec les détenus politiques sahraouis à Tifariti

TIFARITI (territoires sahraouis libérés) - Un rassemblement de soutien et de solidarité avec les prisonniers sahraouis, groupe de Gdeim Izik, a été organisé à Tifariti (territoires sahraouis libérés) pour exiger la libération de tous les détenus politiques sahraouis condamnés arbitrairement à de lourdes peines par les juridictions des forces d’occupation marocaine.

Le rassemblement, tenu lundi en marge des festivités de commémoration du 45ème anniversaire du déclenchement de la lutte armée sahraouie, s’inscrit dans le cadre de la campagne internationale, lancée sous le slogan: "Liberté pour les prisonniers politiques sahraouis".

Le président de la République arabe sahraouie démocratique et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, des membres du Front Polisario, les ambassadeurs de l’Afrique du Sud, Cuba, Namibie,  Zimbabwe, l’Equateur et du Vietnam, ainsi que les consuls et chargés d’affaires du Kenya, du Nigéria et de l’Ethiopie, étaient présents à ce rassemblement.

A cette occasion, un appel a été adressé à l’ensemble des Sahraouis vivants dans les camps de réfugiés, dans les territoires libérés et au sud du Maroc pour se joindre à cette campagne internationale de dénonciation des atteintes aux droits de l’homme et des conditions de détention des militants sahraouis par les forces d’occupation marocaines.

Dans l'appel lu par le ministre de la construction et du peuplement sahraoui, Salem Lebsir, les participants à ce rassemblement ont réitéré leur soutien et solidarité à tous les détenus politiques sahraouis, notamment ceux de Gdeim Izik et aux étudiants sahraouis détenus dans les prisons marocaines.

Réitérant l’attachement aux principes et aux objectifs du Front Polisario, les responsables de la résistance sahraouie ont demandé au peuple sahraoui d'"intensifier les actions de protestation contre les forces d’occupation marocaines qui continuent à bafouer les droits de l’homme et à persistent à violer les droits de militants sahraouis en toute impunité dans les territoires sahraouis occupés".

Après avoir rappelant les revers diplomatiques et juridiques essuyés par l’occupant marocain au niveau africain, européen et international, le ministre sahraoui de la construction a invité le peuple sahraoui à "une intensification des actions de la résistance conformément à l'esprit du Front Polisario, l'unique et légitime représentant du peuple sahraoui, leader de la lutte populaire pour la liberté et l’indépendance du Sahara occidental".

Plusieurs organisations internationales militant en faveur des droits de l’Homme au Sahara occidental occupé avaient dénoncé à maintes reprises les "conditions inhumaines" imposées aux prisonniers politiques sahraouis au Maroc, notamment ceux faisant partie du Groupe de Gdeim Izik placés à l'isolement et privés de tous leurs droits fondamentaux.

Lire depuis APS Monde

Quel est votre commentaire

Click me to scroll