Cuba: Miguel Diaz-Canel succèdera à Raul Castro

LA HAVANE - Cuba s'apprête à vivre jeudi un évènement historique à travers l'élection d'un nouveau président qui succédera à Raul Castro, à l'issue d'un vote des députés qui devra confirmer Miguel Diaz-Canel comme président du conseil d'Etat et des ministres.

Candidat unique, Miguel Diaz-Canel, nommé en 2013 premier vice-président, a gravé tous les échelons pour arriver à assumer cette fonction. Cet homme de 57 ans cumule, en effet, une riche carrière politique ayant eu la chance de connaître et de travailler avec les artisans de la Révolution cubaine. Il a été dès sa jeunesse animé par l'engament politique et le militantisme au sein du milieu estudiantin.

"Au nom de la Commission nationale de candidatures, j'ai la responsabilité et l'honneur de vous proposer comme président du Conseil d'Etat et des ministres de la République de Cuba le camarade Miguel Mario Diaz-Canel Bermudez", a déclaré mercredi devant l'Assemblée Gisela Duarte, la présidente de cette commission. Son nom a été proposé par les 604 législateurs de l'Assemblée nationale pour diriger le pays.

L'annonce a été fortement saluée au parlement par une ovation debout. M. Diaz-Canel a reçu à l'occasion une franche accolade du président sortant Raul Castro, selon des images retransmises par la télévision publique cubaine.


Lire aussi: Cuba: Miguel Diaz-Canel désigné pour succéder à Raul Castro


C'était un moment solennel et historique pour l'ensemble du pays du Fidel Castro qui devra désormais passer le flambeau à la nouvelle génération, celle née après la Révolution de 1959.

Sa nomination officielle aux plus hautes fonctions et celle des 31 membres du Conseil d'Etat doivent être confirmées ce jeudi à 9H00 (13H00 GMT), date coïncidant avec le 57e anniversaire de la victoire de "la baie des Cochons" face à des troupes anticastristes soutenues par Washington en 1961.

Depuis la Révolution de 1959, Cuba n'a vécu qu'un seul changement à la tête de l'Etat, celui de 2006, lorsque Fidel Castro, était affaibli par la maladie, avait passé le témoin à son frère cadet, révolutionnaire de première heure.

Raul Castro avait engagé durant son exercice plusieurs réformes, notamment d'essences économiques en faveur de l'entrepreneuriat privé. Il avait initié un rapprochement diplomatique inédit avec les Etats-Unis, autrefois ennemi n 1. En 2015, les relations diplomatiques entre La Havane et Washington ont été officiellement rétablies et consolidées par la visite historique de l'ex-président américain Barack Obama à la Havane, marquant ainsi la fin d'une époque.

 

Diaz-Canel soutenu par les anciens camarades des Castro

 

Pour beaucoup d'observateurs, l'arrivée de Miguel Diaz-Canel à la tête de l'Etat cubain va donner une nouvelle image du pays et sera le début d'un changement de la vie politique et économique de l'île. Incarnant pour certains spécialistes la modernité et l'ouverture sur le monde, cet ingénieur en électronique est appelé à poursuivre et à accélérer le processus du développement économique lancé par le cadet des Castro.

Dans cette mission décisive pour un pays qui a longtemps souffert de l'embargo américain, il sera soutenu et aidé par les anciens camarades des Castro. On évoque à ce propos Salvador Valdes Mesa, 72 ans, proposé comme premier vice-président et actuellement membre du Politburo du Parti communiste cubain, considéré comme la véritable cheville ouvrière de l'Etat.

Une autre personnalité politique, en la personne de Ramiro Valdes, 85 ans, proposé aussi comme vice-président, fera partie dans le futur exécutif, en tant que chef historique ayant combattu lors de la Révolution au côté des frères Castro.


Lire aussi: Cuba: le parlement se réunit pour l'élection d'un nouveau président du pays


Les propositions pour les postes de vice-présidents incluent aussi Gladys Bejerano, retenue pour un second mandat, et de nouveaux visages, dont l'actuel ministre de la Santé publique, Roberto Morales.

Bien que Raul Castro ait été élu député, il ne fera pas partie du Conseil d'Etat, pas plus que l'actuel vice-président José Ramon Machado, 87 ans, autre figure révolutionnaire.

Des personnalités politiques influentes comme le ministre de la Défense, Leopoldo Cintra Frias, le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez, la dirigeante de la Ligue des jeunes communistes, Susely Morfa, et le dirigeant de la Fédération des travailleurs cubains Ulises Guilarte ont également été proposés pour entrer au Conseil d'Etat. Tous les noms cités devraient été confirmés par un vote secret et les résultats seront connus jeudi.

M. Diaz-Canel devra aussi prononcer un discours pour clôturer la session où il présentera la feuille de route du nouveau gouvernement pour les cinq prochaines années à venir.

Lire depuis APS Monde

Quel est votre commentaire

Click me to scroll