Peste du cheptel: 15 jours pour éviter le drame !

Peste du cheptel: 15 jours pour éviter le drame !

Le Syndicat national des vétérinaires fonctionnaires de l’administration publique (SNVFAP), et par la voix du vétérinaire Nadjib Dahmane, a mis en garde contre une éventuelle décimation du cheptel algérien.
Echorouk a appris de la même source que notre richesse des petits ruminants, particulièrement ovins et caprins est vivement menacée par la peste, qui risque de tout ravager d’ici une quinzaine de jours si la tutelle ne s’acquiert pas de 25 millions de vaccins.

Malgré la décision de fermeture des marchés hebdomadaires de bétail pendant un mois et l’interdiction de toutes formes de déplacement du cheptel, la maladie s’est vite propagée dans 15 wilayas du pays, au moment où l’état avait décidé de décimer les ovins âgés entre 1 et 5 mois, et ce en l’absence d’un plan préventif.

Les services vétérinaires entameront, durant ce mois de janvier, une campagne de vaccination du cheptel. Le ministre de l’Agriculture a également assuré que les éleveurs ayant perdu des animaux atteints d’épidémies seront indemnisés.

En novembre dernier, une campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse a été lancée, avec plus de 59.000 doses de vaccin ayant ciblé, jusqu’au début janvier 2019, plus de 40.000 têtes de bétail, en plus des bêtes ayant été vaccinées au cours de l’année dernière.

La même source a notamment fait savoir que le plan d’urgence prévu ce mois est basé sur un plan de biosécurité sur l’hygiène et la prévention pour diminuer le taux cette maladie dévastatrice.Ledit responsable appelle notamment à la nécessité de mobiliser plus de 3 000 vétérinaires, ainsi d’autres moyens de transports et vaccins pour pouvoir protéger la richesse ovine.

Lire depuis echourouk online

Quel est votre commentaire

Click me to scroll