Algérie : Un rapport "dépassé" soumis à l’étude à l'APN

Algérie : Un rapport "dépassé" soumis à l’étude à l'APN

Le député du Front des forces socialistes (FFS), Mohamed Klaleche, a assuré que le rapport était marqué par  un certain nombre de contradictions.

 

Débattre au sujet d’un rapport relatif à l’évolution économique et monétaire en Algérie de 2016 « est une perte de temps ». C’est ce que se sont accordés à dire de nombreux députés, aujourd’hui, à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Parler de la conjoncture économique de l’année 2016, deux ans plus tard, est un exercice inutile, selon la plupart des députés invités à se pencher, en plénière, sur ce document.

Mohamed Mokrane, représentant du Front El-Mostakbal, a qualifié  ce rapport est un « document mort ». La députée Besma Aazouer, du même parti, a estimé, quant à elle, qu’il aurait fallu « étudier ce rapport avant la loi de finances ».   Le député de NAHDA-ADALA-BINA, Lakhdar Benkhellaf, a souligné que le débat sur le rapport ne sert a rien puisqu’il  se fait à un moment où toutes les conditions économiques ont changé.

Par ailleurs, le représentant du Parti des travailleurs (PT), a regretté le fait d’étudier ce rapport en l’absence de représentants du gouvernement. En outre,  le député du Front des forces socialistes (FFS), Mohamed Klaleche, a assuré que le rapport était marqué par  un certain nombre de contradictions. « Votre rapport manque de crédibilité et d’arguments et d’objectivité, ce qui prouve l’échec de notre politique économique », a-t-il dit.

 

Lire depuis Maghreb Emergent

Quel est votre commentaire

Click me to scroll