Algérie: L’audition d’Achaibou fait suite à une autosaisine et non à une plainte de Bouchouareb

Algérie: L’audition d’Achaibou fait suite à une autosaisine et non à une plainte de Bouchouareb

Le patron d’Elsecom a accusé l’ancien ministre de lui avoir demandé indirectement de l’argent pour débloquer ses projets liés au montage automobile.

 

« Aucune plainte n’a été déposée par l’ex-ministre de l’Industrie Abdesselam Bouchouareb contre le patron de l’entreprise Elsecom, Abderrahmane Achaibou»,  a déclaré, à Maghreb Emergent, une source proche du dossier. Cette affirmation vient suite à la publication d’articles de presse faisant état d’une plainte portée par l’ancien ministre.

La même source ajoute que la justice s’est autosaisie de l’affaire en ouvrant un dossier après les déclarations de M. Achaibou sur Radio M et selon lequel l’ancien ministre lui aurait demandé indirectement de l’argent pour débloquer ses projets liés au montage automobile.

« Oui, M. Bouchouareb m’a indirectement demandé de l’argent », avait-il déclaré sur Radio M.  Et de nuancer : « Pourquoi je dis ‘’indirectement’’ ? Vous savez comment sont les prédateurs aujourd’hui ! Il se peut que (ces intermédiaires qui l’ont approché, NDLR) se soient auto-désignés. Il se peut qu’il ne les ait pas envoyés, il se peut qu’il les ai envoyés, on ne sait pas ! ».

 

 

 

Lire depuis Maghreb Emergent

Quel est votre commentaire

Click me to scroll