Tunisie: Le FTDES met en garde contre la multiplication des mouvements sociaux

Tunisie: Le FTDES met en garde contre la multiplication des mouvements sociaux

Le FTDES poursuivra l’encadrement et la coordination des mouvements sociaux afin qu’ils soient pacifiques et dans le cadre de la loi, a indiqué Massoud Romdhani.

 

Le président du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) Massoud Romdhani a mis en garde samedi contre la multiplication des mouvements sociaux et la montée des tensions en 2018 en raison de la crise sociale et la stagnation des indicateurs relatifs à l’emploi et au développement.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge d’une exposition organisée par le FTDES à la galerie de l’information à Tunis sur les mouvements sociaux à l’occasion de la célébration de la fête de la révolution du 14 janvier, l’intervenant a souligné l’urgence de traiter les dossiers sociaux en suspens pour faire avancer le processus démocratique.

Massoud Romdhani a signalé que le FTDES poursuivra l’encadrement et la coordination des mouvements sociaux afin qu’ils soient pacifiques et dans le cadre de la loi faisant remarquer qu’un deuxième congrès national des mouvements sociaux pourrait être organisé pour réfléchir aux alternatives et aux solutions aux dossiers sociaux et économiques.

Etre à l’écoute de la société civile

Dans ce contexte, il a appelé le gouvernement actuel à être plus à l’écoute de la société civile qui est une force de proposition.

En revanche, il a dénoncé toutes les tentatives et actes de pillage et de saccage survenus au cours de cette semaine soulignant la nécessité de donner de l’importance aux mouvements sociaux pour qu’ils ne dérivent pas vers des actes de violence.

Par ailleurs, Romdhani a indiqué que la hausse des prix et des taxes inscrites dans la loi de finances de 2018 renforcera la colère des citoyens et attaquera directement leur pouvoir d’achat alors que sept ans après la révolution, l’emploi des jeunes et le développement dans les régions intérieures défavorisées n’ont pas été réalisés à ce jour.

A noter que l’exposition des mouvements sociaux qui se poursuivra demain dimanche 14 janvier comporte un pavillon consacré aux mouvements sociaux, un pavillon pour les familles et les blessés de la révolution et des migrants disparus, un pavillon pour les différentes étapes de lutte des mouvements sociaux et un pavillon pour les publications et les rapports réalisés par le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux.

Voir la source

Lire depuis Maghreb Emergent

Quel est votre commentaire

Click me to scroll