Tunisie : Le gouvernement n'a pas l'intention de revenir sur les augmentations de prix décidées dans la LF2018 (ministre)

Tunisie : Le gouvernement n'a pas l'intention de revenir sur les augmentations de prix décidées dans la LF2018 (ministre)

“Dans un pays démocratique, on ne peut revenir sur des décisions qui ont fait l’objet d’un long débat lors de l’adoption de la loi de finances“, a indiqué vendredi le ministre du Commerce Omar Behi, lors d’une conférence de presse.

 

Le gouvernement n’a pas l’intention de se rétracter ou de revenir sur les augmentations des prix décidées dans le cadre de la loi des finances d’autant que ces augmentations n’ont pas concerné les produits subventionnés, a affirmé vendredi, le ministre du commerce Omar Behi, lors d’une conférence de presse.

“Dans un pays démocratique, on ne peut revenir sur des décisions qui ont fait l’objet d’un long débat lors de l’adoption de la loi de finances, a-t-il dit, affirmant que le manque de légumes et fruits est du au choix fait par l’Etat de consacrer les eaux des barrages à la consommation courante et non pas à l’irrigation en raison de la sécheresse.

Il a affirmé que la campagne nationale de contrôle des produits subventionnés (circuits de distribution du sucre et huile végétale ) engagée le 10 janvier 2018, a permis de saisir 107 tonnes de sucre et 9230 litres d’huile végétale indiquant que le département prépare actuellement, un projet de loi qui prévoit des sanctions pénales contre tous ceux qui s’adonnent à des pratiques non concurrentielles dans le commerce des produits subventionnés destinés à subvenir particulièrement, aux besoins de la famille tunisienne.

Les subventions des produits de base s’élèvent à 1570 millions de dinars (MD) en 2018 et sont destinées aux céréales, à l’huile végétale et au sucre, a-t-il dit, notant que le ministère a pris des mesures pour permettre de s’approvisionner en sucre et en huile végétale dans les grandes surfaces précisant que la coordination est en cours avec les grandes surfaces afin d’offrir le sucre en vrac dans leurs différents points de vente outre l’intensification du contrôle des produits subventionnés.

Voir la source

Lire depuis Maghreb Emergent

Quel est votre commentaire

Click me to scroll