Campagne contre l’Algérie : le président dresse le barrage de la jeunesse

Campagne contre l’Algérie : le président dresse le barrage de la jeunesse

Algérie 1
Campagne contre l’Algérie : le président dresse le barrage de la jeunesse

Comme il fallait s'y attendre, le président de la République ne s'est pas contenté d'un discours de circonstances à l'occasion de la célébration de la journée nationale du Chahid qui coïncide avec le 18 février. Dans un message lu par son Conseiller, Mohamed Ali Boughazi, le chef de l'Etat s'en est violement pris a ceux qui ourdissent des «complots outre-mer et relayés par divers supports médiatiques .»

Bouteflika fait sans doute allusion aux rapports et autres déclarations pas très objectifs il est vrai, rendus public récemment et contre lesquels le ministère des Affaires étrangères a réagi dans un communiqué musclé.

«Le peuple algérien ne succombera pas à des machinations et autres complots ourdis outre-mer et relayés par divers supports médiatiques », écrit le président Bouteflika, pointant «les adeptes du chaos et autres esprits sceptiques et malveillants tendant à occulter les acquis réalisés au profit du peuple .»

Et au président de la république de dresser le bouclier de la jeunesse algérienne : «qui a prouvé qu'elle était lucide quant aux menaces de l'heure .»

Elle (la jeunesse) ne peut être leurrée car immunisée culturellement, idéologiquement et politiquement, consciente de ses responsabilités vis-à-vis de sa patrie et de son peuple et prête plus que jamais à défendre le pays et à préserver, promouvoir et développer ses réalisations» souligne également le chef de l'Etat. .

Le président Bouteflika n'a pas manqué d'évoquer la crise économique que traverse actuellement l'Algérie. S'il concède qu'elle ne pouvait pas y échapper, il pense que la situation n'est pas non plus compromise.

«(...) les crises économiques et idéologiques qui secouent le monde et les bouleversements géostratégiques ont un impact direct sur beaucoup de pays notamment en voie de développement à l'instar de l'Algérie, d'où la nécessité de conjuguer nos efforts et de resserrer nos rangs pour une exploitation optimale des compétences, aussi nombreuses que méritoires, que recèle notre pays dans tous les domaines. »

C'est pourquoi Abdelaziz Bouteflika pense que l'Algérie parviendra à venir à bout «de la crise à laquelle elle est confrontée du fait des fluctuations des marchés internationaux et se hissera, par l'aide d'Allah, au rang des pays émergents. »

Pour ce faire, le chef de l'Etat, compte que la «la rationalisation de nos dépenses, l'amélioration de la gouvernance de notre pays, la mise en œuvre des différentes réformes prévues et la promotion de la valeur du travail, valorisée par l'Islam. »

القراءة من المصدر

شارك بتعليقك

Click me to scroll